RMC Sport

Champions Cup : le Stade Français a trois bonnes raisons de croire à l’exploit

Julien Dupuy

Julien Dupuy - AFP

En déplacement à Leicester ce dimanche (14h45) en quart de finale de la Champions Cup, le Stade Français n’a pas vraiment les faveurs des pronostics. Les Parisiens ont pourtant quelques motifs d’espoir.

Le retour des blessés

Entre la Coupe du monde, le Tournoi des VI Nations et les nombreux blessés, le Stade Français n’a jamais pu bénéficier de la totalité de ses forces cette saison. Le retour de plusieurs cadres, dont celui de Sergio Parisse, absent des terrains depuis le 19 février dernier, offre un gros motif d’espoir aux Parisiens qui s’en réjouissent sans trop montrer leur satisfaction. D’autres se chargent de souligner les atouts qu’ils présentent lorsqu’ils sont au complet. « N’oubliez pas que le Stade Français est dans une mauvaise position uniquement parce qu’il a joué les trois quarts de l’année avec 20 joueurs en moins, souligne Mourad Boudjellal, président de Toulon, triple champion d’Europe en titre. Il a récupéré les trois quarts de son effectif et n’a plus que la Coupe d’Europe à jouer. On sait que le Stade Français au complet peut gagner chez n’importe qui. »

Parce qu’il a déjà gagné à Welford Road

A l’instar de Toulouse, Leicester fait partie des poids lourds historiques de la Coupe d’Europe, où il a souvent croisé la route du grand Stade Française des années 2000. C’est d’ailleurs face aux Parisiens que les Tigers ont décroché leur premier de leurs deux titres en 2001 (34-30), lors d’une finale cruelle au Parc des Princes malgré trente points de Diego Dominguez. Au total, Leicester et le Stade Français se sont affrontés à huit reprises (quatre victoires partout). Si Welford Road est une enceinte quasiment imprenable (28 victoires, deux nuls, une défaite lors des 31 derniers matches), les Parisiens, alors entraînés par Nick Mallett, s’y étaient imposés en 2004 (13-26). Thomas Lombard, membre de la Dream Team RMC, était de ce succès historique : « Très peu d’équipes se sont imposées à Leicester mais le Stade Français y est parvenu. C’est une qui fait partie de l’histoire du Stade Français en Coupe d’Europe. »

Parce que le match aller permet d’y croire

Deux semaines après la fin de la Coupe du monde, les Parisiens avaient renoué avec la Coupe d’Europe après cinq ans d’absence sur le terrain de Leicester en novembre dernier. Ils s’y étaient inclinés (33-20) après avoir longtemps faut jeu égal avec les Tigers en inscrivant trois essais alors que plusieurs mondialistes manquaient à l’appel (Plisson absent, Flanquart et Slimani remplaçants). « Avec une équipe mixte, le Stade Français était allé faire un bon résultat à Leicester lors de la phase de poule, rappelle Thomas Lombard. Avec une équipe très compétitive aujourd’hui et une forme de non pression par rapport au championnat, Paris peut essayer de brouiller les cartes. Ce sera très compliqué parce que Leicester reste une équipe robuste. »