RMC Sport

Champions Cup: Thomas Pesquet affiche son soutien à Toulouse… depuis l’espace

Pour la sixième fois de l'histoire, deux équipes françaises se retrouvent en finale de Champions Cup. Toulouse et La Rochelle se défient ce samedi (17h45), à Twickenham. Avant la rencontre, l'astronaute Thomas Pesquet a affiché son soutien au Stade Toulousain, arborant le maillot de son club de cœur, auquel il avait participé à la conception.

Onze ans après son dernier sacre en Champions Cup, le Stade Toulousain défie l’équipe de La Rochelle ce samedi (17h45), à Twickenham (Angleterre), pour glaner le 5e titre de son histoire dans cette compétition.

Cet affrontement franco-français en finale sera le sixième de l’histoire de la Champions Cup. Deuxième de Top 14, derrière Toulouse, le club de La Rochelle a réalisé l'exploit en demi-finales, en sortant à domicile le Leinster, et participera à la première finale de son histoire.

Avant le coup d’envoi de la rencontre, Romain Ntamack et ses coéquipiers ont reçu un soutien particulier, celui de Thomas Pesquet, actuellement à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

L’astronaute français n’a jamais caché son attachement au club toulousain et a indiqué qu’il sera devant la télévision pour regarder le match de son équipe de cœur ce samedi, arborant une tunique qu’il connaît bien.

Un maillot qui réunit ses deux passions

Ce samedi, les Toulousains vont partir à la conquête des étoiles avec un maillot original, inspiré des combinaisons spatiales. Un kit porté en Coupe d’Europe cette saison et pour lequel Thomas Pesquet a participé à la conception.

Dévoilé en décembre dernier, ce maillot est fortement inspiré de l’univers spatial. L’astronaute français avait réussi à convaincre l’Agence spatiale européenne (ESA) de participer à l’élaboration de ce maillot spécial pour la Champions Cup.

Car le Stade Toulousain compte Thomas Pesquet parmi ses plus fidèles supporters. L’astronaute est tombé sous le charme du rugby dès l’enfance. Il avait notamment amené un ballon du club en apesanteur lors d’une mission précédente. Et encore en 2021.

Luca Demange