RMC Sport

Coupe du monde: l’Australie a déroulé face à l’Uruguay

Six jours après sa défaite face au pays de Galles, l’Australie a facilement battu l’Uruguay (45-10) lors de son troisième match de la Coupe du monde de rugby. Les Wallabies s’emparent provisoirement de la tête du groupe D et sont tout proches des quarts de finale.

Michael Cheika attendait beaucoup plus de ses joueurs après la défaite concédée face aux Gallois (25-29), lors de l’un des chocs de ce premier tour de la Coupe du monde de rugby. Ce samedi, son groupe s’est bien repris et l’Australie s’est facilement imposée face à l’Uruguay (45-10) en inscrivant sept essais. Mieux, grâce à ce succès bonifié, les Wallabies se sont provisoirement emparés de la tête du groupe D en attendant le duel entre le pays de Galles et les Fidji, mercredi prochain.

Une belle manière d’honorer leur tunique aux motifs aborigènes. "Nous sommes très fiers de jouer avec maillot devant un tel public, s’est réjoui le capitaine australien Michael Hooper après la belle victoire de ses siens. C’était un moment spécial pour le rugby australien et pour l’Australie."

Petaia dans la cour des grands

Face à des Uruguayens vaillants mais trop limités pour espérer mieux, l’Australie n’a pas fait dans le détail et a rapidement pris les devants grâce à un essai de l’ailier Dane Haylett-Petty (7-0, 7e). Si la sélection sud-américaine a brièvement réduit l’écart, les attaques répétées des Wallabies ont permis de tuer le match avant la pause par Kuridrani et Jordan Petaia (19-3, 40e).

Ce dernier, véritable prodige en devenir du rugby mondial, en a profité pour devenir le plus jeune australien à jouer et à marquer un essai lors de la Coupe du monde. Tout simplement phénoménal pour cet ailier de 19 ans aussi timide et réservé face aux médias que talentueux sur le pré.

L’Australie a un pied en quarts

Avec quatre nouveaux essais inscrits en deuxième période, dont des doublés pour Tevita Kuridrani et Haylett-Petty, l’Australie a parfaitement maîtrisé son sujet et s’est offert un véritable récital offensif. Et pourtant tout n’a pas été parfait lors de ce match face à de courageux uruguayens, finalement récompensés par un essai dans les derniers instants. Mais l’essentiel est là pour les Wallabies. 

Avec cette victoire bonifiée, la sélection océanienne possède onze points. Il suffira d’une victoire galloise face aux Fidji pour valider définitivement la qualification australienne pour les quarts de finale du Mondial. Même en cas de grosse surprise, les Wallabies auront leur destin entre leur mains face à la Géorgie lors d’un match où Michael Cheika pourrait envisager d’effectuer quelques changements en vue de la suite de la compétition.

Jean-Guy Lebreton