RMC Sport

Coupe du monde: L’Uruguay s’offre un exploit face aux Fidji

Juan Manuel Cat

Juan Manuel Cat - AFP

L’Uruguay a signé une grosse performance en s’imposant face aux Fidji (30-27) lors de la Coupe du monde, ce mercredi à Kamaishi. Après avoir inquiété l’Australie lors du premier match, les Fidjiens enregistrent une terrible désillusion et sont quasiment éliminés.

Leur explosive ligne de trois quarts (Radradra, Goneva...), en faisait presque des outsiders. Après deux rencontres, les Fidji sont pourtant quasiment éliminés de la Coupe du monde. Ils ont en effet concédé leur deuxième défaite en autant de matchs face à l’Uruguay, ce mercredi à Kamaishi (30-27). Une grosse surprise pour la 10e nation mondiale, incapable de se sortir des griffes de la grinta sud-américaine. Les Teros (19e au dernier classement World Rugby) signent seulement la troisième victoire de leur histoire dans un Mondial après les succès contre l’Espagne en 1999 et la Géorgie en 2003 (en 12 matchs).

Trois essais en 12 minutes

Elle y est parvenue au terme d'un match complètement fou, notamment en première mi-temps. Menés à deux reprises après des essais de Mesulame Dolokoto (7e, 0-5) et Eroni Mawi (18e, 7-12), les Uruguayens ont répondu immédiatement en franchissant la ligne d'en-but trois fois en 12 minutes grâce à Santiago Arata (13e), Manuel Diana (21e) et Juan Manuel Cat (25e). 

La faillite du buteur fidjien

Ils ont aussi pu compter sur la fiabilité de leur buteur Felipe Berchesi (15 points, trois transformations et trois pénalités). Un secteur qui a coûté très cher aux Fidjiens puisque Josh Matavesi n'a réussi qu'une transformation. Dans le jeu, les hommes de l'Australien John McKee ont pourtant fait leur part du travail avec cinq essais inscrits au total (Api Ratuniyarawa (47e), Nikola Matawalu (66e, 81e) ont marqué en deuxième mi-temps). 

Mais le manque de réussite au pied et l'incroyable résistance opposée par l'Uruguay en deuxième période ont eu raison des ambitions des Fidji. Séduisants pendant une mi-temps lors de leur premier match contre l'Australie (défaite 39-21), les coéquipiers du Bordelais Semi Radradra sont quasiment éliminés de la course aux quarts de finale malgré leur double bonus décroché (défensif et offensif).

Dans l'histoire de la Coupe du monde, aucune équipe, hormis la France en 2011, n'est parvenu à se hisser en quarts après avoir concédé deux défaites en poules. Mathématiquement rien n'est joué mais les Fidji, qui doivent encore affronter la Géorgie et le pays de Galles, sont désormais très loin du troisième quart de leur histoire (après ceux de 1987 et de 2007).

NC