RMC Sport

Coupe du monde: Le Japon veut gagner sa place sur le terrain contre l'Ecosse

Le match décisif dans le groupe A entre le Japon et l'Ecosse pourrait être annulé à cause du typhon Hagibis. Une possibilité que le Japon et l'Ecosse veulent à tout prix éviter.

Le Japon veut jouer contre l'Ecosse! Cette évidence est mise à mal par le danger du typhon Hagibis, qui pourrait entraîner l'annulation de la rencontre décisive pour la qualification en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby. S'il venait à être annulé, le Japon serait qualifié et l'Ecosse éliminée (sauf exploit des Samoans contre l'Irlande). Un scénario qu'a connu l'Italie dans son groupe. 

Prouver qu'ils méritent leur place

"Tout le monde dans l'équipe, et le staff, veut jouer ce match, a assuré le sélectionneur Jamie Joseph. Nous avons joué, et gagné nos trois premiers matches et nous sommes premiers de notre poule. Beaucoup de gens ont travaillé dur pour ce résultat. Bien que la majorité de mes joueurs soient professionnels dans leurs clubs, nous sommes une équipe amateur. Nous voulons gagner le droit d’être considéré comme une des meilleures équipes du monde." Deux rencontres ont déjà été annulées, Angleterre-France et Nouvelle-Zélande-Italie, avec également de lourdes conséquences économiques

"Voir si nous sommes dignes"

La possibilité d'être qualifié grâce à l'annulation du match ne plaît pas du tout au Néo-Zélandais. "C’est important pour nous de nous réveiller lundi et de voir si nous sommes dignes du top 8 ou si nous ne sommes pas assez bons, a-t-il expliqué. Contrairement à l'Ecosse, nous sommes soutenus par tout un pays. Mon équipe veut accomplir quelque chose de grand, pas éviter un embarrassement." 

L'Ecosse menace d'une action juridique

L'Ecosse met la pression sur les organisateurs pour maintenir ou déplacer la rencontre. Le XV du Chardon réfléchit même aux recours légaux possibles en cas d'annulation, comme l'a expliqué le patron du rugby écossais Mark Dodson au Telegraph. "World Rugby nous renvoie à l'accord de participation, a-t-il déclaré. Nous avons fait appel à une aide juridique qui conteste l'interprétation du World Rugby." Avant d'ajouter: "La question pour nous n'est pas de savoir si le match va avoir lieu dimanche, ce qui est une question purement météorologique. Pour nous, c'est de faire en sorte que le match soit décalé à lundi s'il ne peut effectivement pas avoir lieu." 

HM