RMC Sport

Ecosse-France: de retour comme titulaire, capitaine Guirado est lui aussi "sous pression"

-

- - -

Après la belle victoire face à l’Ecosse le 17 août (32-3) avec beaucoup de jeunes sur le terrain, l’équipe de France affronte le XV du Chardon à nouveau samedi, à Murrayfield cette fois, pour son deuxième match de préparation avant la Coupe du monde. La concurrence, l’état d’esprit, le jeu tricolore… Le capitaine Guilhem Guirado se confie à RMC Sport.

Un mot d’ordre : confirmer. C’est l’objectif du XV de France face à l’Ecosse, qu’elle défie samedi au stade Murrayfield d’Edimbourg dans ce qui sera son deuxième test-match sur trois avant la Coupe du monde au Japon, qui commence dans moins d’un mois (du 20 septembre au 2 novembre). Les joueurs de Philippe Brunel doivent enchaîner après leur victoire très positive acquise à Nice le 17 août (32-3).

Pas retenu pour ce match sur la Côte d’Azur, l’habituel capitaine Guilhem Guirado a pu apprécier l’engagement, l’application et la bonne prestation des Bleus, notamment des plus jeunes. A Edimbourg, le talonneur l’annonce : il a "hâte" de se mesurer à nouveau à un XV du Chardon qui sera remanié.

"Le plus important, c’est de rattraper les erreurs ensemble"

Du match à l’Allianz-Riviera, le joueur de Toulon retient de bonnes choses. "On a surtout vu, au niveau de l’état d’esprit, que quelque chose s’est passé, ce qui a confirmé la préparation. On a tous envie de participer, d’apporter notre pierre à l’édifice", confie-t-il. Tout le groupe est concerné, en particulier les joueurs laissés au repos le 17 août.

Celui qui porte le brassard peut-il lui aussi être sous pression ? "Toujours. Il faut toujours se remettre en question. On a envie de partager avec les nouveaux, avec l'ensemble du groupe, pas seulement les 23", répond Guilhem Guirado, qui va faire son retour dans le XV de départ. Le cadre des Bleus ajoute : "On a une petite marge de progression qui a été notifiée cette semaine. On a travaillé dans ce sens-là. On a su bien tenir le ballon et on a mis des longues séquences. On a réussi à marquer sur ce qu'on avait un peu prévu de faire. Ce qui a primé, c'est l'état d'esprit. Des erreurs, il y en aura toujours, mais les rattraper tous ensemble, c'est le plus important."

N.B avec J-F.P