RMC Sport

France-All Blacks: Dupont, Belleau, Doumayrou… ces Bleus que vous allez peut-être découvrir

Si vous n'êtes pas un assidu du Top 14, vous allez peut-être découvrir quelques visages dans le XV de France, ce samedi face à la Nouvelle-Zélande (21h). RMC Sport vous en dit un peu plus sur Geoffrey Doumayrou, Anthony Belleau, Paul Gabrillagues, Antoine Dupont et Judicaël Cancoriet, les "petits nouveaux" des Bleus.

Antoine Dupont (demi de mêlée, 20 ans, Toulouse)

Un talent très précoce. A 20 ans, Antoine Dupont dispute déjà sa quatrième saison chez les professionnels, puisqu'il avait débuté sa carrière à 17 ans lors d'un match… de Coupe d'Europe face au Leinster, grâce à une dérogation. Elu révélation de la saison dernière en Top 14, l'ancien Castrais a rejoint Toulouse cet été. Le trapu demi de mêlée (1,74m, 83kg) s'y est déjà imposé. "C'est un phénomène, lance Loïc Jacquet, son ex-coéquipier à Castres. Même en face de grands joueurs, il arrivera à s'en sortir. J'ai rarement vu un joueur aussi pétri de talent." Apparu déjà trois fois avec le XV de France, il connaîtra ce samedi sa première titularisation.

A lire aussi >> VIDEO. La France était bien différente la dernière fois que les Bleus ont battu les All Blacks à domicile

Anthony Belleau (demi d'ouverture, 21 ans, Toulon)

Anthony Belleau a véritablement lancé sa carrière le 26 mai 2017, au stade Vélodrome. Face à La Rochelle, le gamin alors inconnu du grand public claque le drop de la qualification en finale du Top 14 à la 81e minute. En concurrence avec François Trinh-Duc à Toulon, l'ouvreur de 21 ans a pris le dessus sur son aîné dans l'esprit de Guy Novès. Il profite aussi du forfait de Camille Lopez, l'ouvreur n°1 chez les Bleus.

Geoffrey Doumayrou (trois-quarts centre, 28 ans, La Rochelle)

Contrairement au duo Dupont-Belleau, Geoffrey Doumayrou a pris son mal en patience avant d'honorer sa première sélection chez les Bleus. Déjà retenu par Philippe Saint-André pour la tournée de juin en 2012, le puissant centre s'était contenté d'une place en tribunes. C'est donc à 28 ans, et face aux All Blacks, que le joueur de La Rochelle, champion de France avec le Stade Français en 2015, va enfin lancer sa carrière internationale.

A lire aussi >> XV de France: les trois chiffres qui rappellent qu'une victoire française face aux Blacks serait un exploit

Paul Gabrillagues (deuxième ligne, 24 ans, Stade Français)

En jouant à Saint-Denis, Paul Gabrillagues ne va pas être trop dépaysé. Né à Paris, il y a fait toutes ses gammes. D'abord au foot, puis au rugby à partir de 12 ans. Formé au Stade Français, club avec lequel il a prolongé jusqu'en 2020, le colosse (1,99m, 119kg) en est vite devenu un élément incontournable. La saison dernière, il a terminé meilleur plaqueur du Top 14.

Judicaël Cancoriet (troisième ligne, 21 ans, Clermont)

Issu de la génération 1996 comme Belleau et Dupont, et Parisien comme Gabrillagues, Judicaël Cancoriet aura quelques repères pour sa première en Bleu. D'autant plus que le haut niveau, il connaît. Formé à Massy, il a rejoint Clermont en 2015. Avec l'ASM, il a déjà remporté un titre de champion de France et atteint la finale de la Champions Cup. Il est la touche de fraîcheur d'une troisième ligne expérimentée, avec Picamoles et Gourdon.

A lire aussi >> VIDEO. France-All Blacks: les raisons d'y croire pour les Bleus

Alexandre Alain Rédacteur