RMC Sport

Rugby: l'ouvreur de légende Dan Carter annonce la fin de sa carrière

L'ancien ouvreur des All Blacks Dan Carter, double champion du monde avec la Nouvelle-Zélande (2011, 2015), a fait ses adieux au monde du rugby samedi.

Cette fois-ci, c’est bien la fin. Le demi d’ouverture néo-zélandais Dan Carter, double champion du monde avec les All Blacks, se retire officiellement du monde du rugby. Double champion de France (2009, 2016), l'ancien joueur de Perpignan et du Racing 92 en Top 14 a annoncé officiellement qu’il mettait un terme à sa carrière à l’âge de 38 ans dans un communiqué succint publié sur les réseaux sociaux.

Carter: "le rugby fera toujours partie de ma vie"

"Je me retire officiellement du rugby professionnel aujourd'hui, a-t-il annoncé sur Twitter. Un sport que j'ai pratiqué pendant 32 ans et qui m'a aidé à devenir la personne que je suis aujourd'hui. Je ne saurais trop remercier tous ceux qui ont joué un rôle dans mon parcours, en particulier vous, les supporters. Le rugby fera toujours partie de ma vie. Je vous remercie."

Miné par les pépins physiques sur la fin de sa carrière, Dan Carter n’a pas été en mesure de relever un dernier défi en Super Rugby, où il devait évoluer sous le maillot des Auckland Blues, qu’il avait rejoint en 2020. Début juillet, Dan Carter s’était testé physiquement en participant à un championnat local avec le club de son enfance devant un millier de spectateurs. Il avait alors disputé l’intégralité de la rencontre et inscrit 12 points contribuant ainsi à la victoire de Southbridge, son club de coeur. Son dernier match.

Une science du jeu aiguisée

Dan Carter (99 victoires en 112 sélections) fut un ouvreur de génie qui aura laissé une trace unique dans l’histoire de son sport, inscrivant 1598 points sous le maillot à la fougère (le meilleur marqueur, toutes nations confondues).

Mais Dan Carter, c’était aussi et surtout une science du jeu aiguisée. Il fut le meilleur joueur du monde à trois reprises en 2005, 2012 et enfin 2015, l’année d'un deuxième et dernier titre de champion du monde avec les Blacks, dont il fut l’un des grands artisans.

La "success story" de l'ouvreur des Blacks avait commencé en club avec les Crusaders de Christchurch (quatre titres en Super Rugby en 2002, 2005, 2006 et 2008), puis s'était poursuivie en France avant un ultime défi au Japon, où il avait soulevé un dernier trophée chez les pros en remportant la Top League en 2019, avec les Kobe Steelers.

Dan Carter a désormais plusieurs projets en cours, dont un avec l'université d'Oxford, et un horizon prometteur qui devrait le guider vers de nouveaux succès.

https://twitter.com/qmigliarini Quentin Migliarini Journaliste RMC Sport