RMC Sport

Rugby: le festival des Barbarians face aux Tonga

La sélection des Barbarians français a largement battu les Iles Tonga ce samedi à Lyon (42-17). L’équipe composée principalement de joueurs du Top 14 a signé un festival offensif avec six essais inscrits.

Trois ans après leur dernier match et une défaite face aux Tonga en novembre 2018, les Barbarians français ont pris une éclatante revanche ce samedi à Lyon. Après un superbe spectacle, les partenaires du Toulonnais Anthony Belleau l’ont emporté face aux Tongiens (42-17) sur la pelouse du stade Gerland.

Malgré l’absence de dernière minute du racingman Henry Chavancy, remplacé dans le XV de départ par Arthur Bonneval, les Baa-Baas ont signé une grosse performance pour mettre fin à une série de quatre défaites.

Les Tonga balayés par la fougue des Barbarians

En forme et malgré le manque d’automatismes entre eux, les Barbarians, ont rapidement trouvé la faille en début de match. Si les joueurs venus du Pacifique ont tenté de résister et ont fait douter les Baa-baas pendant la première période, un troisième essai de l’équipe française à quelques instants de la mi-temps a fait basculer ce duel (21-10, 40e) sur un gros effort des avants et une superbe inspiration au pied du joueur de Pro D2 Léo Coly pour le Perpignanais Mathieu Acebes.

Après la pause, les joueurs français (quand même bien aidés par le bulldozer Iosefa Tekori et Joe Ravouvou) ont déroulé leur rugby champagne avec trois nouveaux essais. Avec un total de six essais encaissés, les Tonga enchaîne une deuxième grosse défaite, une semaine après la gifle infligée par l’Angleterre (69-3).

Les joueurs tongiens vont devoir se reprendre avant de jouer dans les prochains mois un barrage qualificatif pour la Coupe du monde 2023 contre le futur vainqueur du Asia Rugby Championship (Hong Kong, Corée du Sud et Malaisie). De leur côté, les Barbarians français vont probablement célébrer leur joli succès dans la pure tradition Baa-baas. Avant, qui sait, de regarder le match du XV de France ce dimanche (14h) contre la Géorgie.

JGL