RMC Sport

XV de France: Diallo, Azagoh et Hounkpatin, qui sont les nouveaux bizuths alignés contre l’Australie?

Le troisième ligne du Racing Ibrahim Diallo, le deuxième ligne du Stade Français Pierre-Henri Azagoh et le pilier de Castres Wilfrid Hounkpatin porteront pour la première fois le maillot du XV de France, mardi (à 12h, heure française) pour le deuxième test contre l’Australie à Melbourne, en tant que titulaires. Le pilier montpelliérain Enzo Forletta, lui, devrait fêter sa première sélection en fin de match.

Auteur d 'un bon match mais battu sur une dernière pénalité après la sirène (21-23), le XV de France espère prendre sa revanche lors de son deuxième test-match contre l'Australie. Adversaires des Wallabies ce mardi à Melbourne (12h), les Bleus débuteront la rencontre avec plusieurs nouvelles têtes. RMC Sport fait les présentations avec ces bizuths lancés par Fabien Galthié contre la sélection australienne.

Ibrahim Diallo (troisième ligne, Racing, 23 ans)

C’est peut-être la sensation de ce deuxième XV de départ. Le jeune troisième ligne âgé de 23 ans fêtera sa première sélection qui plus est en tant que titulaire. Devenu un élément essentiel du Racing, avec qui il a disputé 21 matchs de Top 14 cette saison dont 17 comme titulaire sans oublier quatre apparitions en Champions Cup, il poursuit sa belle ascension.

"Laurent Travers nous avait parlé d'Ibrahim dès l'été dernier, expliquait le sélectionneur Fabien Galthié dimanche. C'est un gros travailleur, gros plaqueur, un joueur d'engagement, de devoir. Il a vraiment été présent chaque fois qu'il a eu sa chance cette fin de saison en club. C’est une véritable opportunité et il va devoir continuer à monter en puissance."

Ibrahim Diallo avec le Racing
Ibrahim Diallo avec le Racing © Icon Sport

L’ancien champion du monde avec les moins de 20 ans a également su s’illustrer depuis l’arrivée des Bleus en Australie. "Chaque semaine on choisit un joueur (à récompenser), et cette semaine c’est Ibrahim", avouait le manager Raphaël Ibanez. Le joueur formé à Sarcelles sera associé au capitaine Anthony Jelonch et Cameron Woki en troisième ligne, laissant ainsi Sekou Macalou sur le banc.

Pierre-Henri Azagoh (deuxième ligne, Stade Français, 22 ans)

Lui aussi a été sacré avec les Bleuets et lui aussi est promis à bel avenir. Le deuxième ligne Pierre-Henri Azagoh, 23 ans à la fin du mois, évolue au Stade Français avec qui il a disputé dix matchs de Top 14, la moitié dans la peau d’un titulaire notamment lors du barrage perdu contre le Racing. Il se lancera également mardi dans le niveau international au côté du Bordelais Cyril Cazeaux (qui lui connaitra sa première titularisation pour sa quatrième sélection).

"C'est une découverte, avoue Galthié. Il s'est fait une place au Stade Français, où il y a du monde à ce poste. Il a performé. Un joueur de l'ombre qui fait preuve au quotidien de beaucoup intelligence et de persévérance. C'est un joueur qui était en concurrence en équipe de France de moins de 20 avec Geraci et Lavault. Il fait preuve de beaucoup d’intelligence et d’abnégation avec nous. Ça peut aussi être une révélation de plus dans cette tournée."

Wilfrid Hounkpatin (pilier, Castres, 29 ans)

En première ligne, celui qui fêtera ses 30 ans le 29 juillet débutera aux côtés du talonneur Gaëtan Barlot (une sélection la semaine passée déjà) qu’il côtoie au quotidien à Castres et du Toulonnais Jean-Baptiste Gros. Le solide pilier droit (1,91 m, 127 kg) ans se voit offrir enfin une belle opportunité après avoir déjà fréquenté le groupe France ces dernier mois, mais uniquement à l’entrainement.

Le Castrais Wilfrid Hounkpatin
Le Castrais Wilfrid Hounkpatin © Icon Sport

"Il est venu avec nous dès les premiers rassemblements, notamment à Nice pour notre premier Tournoi des VI Nations en 2020, rappelle Galthié. Mais il s’est blessé. Il a vraiment travailler à Castres depuis deux saisons, avec notamment une superbe fin de saison avec son équipe au sein de laquelle il est devenu un joueur incontournable. Dans les conditions actuelles, il mérite ce maillot et il mérite de débuter."

L’ancien pilier de Narbonne et Rouen a disputé 23 matchs de championnat cette saison, dont 22 d’entrée.

Enzo Forletta (pilier, Montpellier, 27 ans)

Sur le banc, ce sera le seul bizuth puisque Teddy Iribaren et Anthony Etrillard ont, eux, été lancés dans le grande bain la semaine dernière. Le pilier gauche de Montpellier, âgé de 27 ans, a passé un cap ces derniers mois. L’ancien joueur de Perpignan (qu’il a quitté voilà un an) a disputé 18 matchs de Top 14 cette saison (dont 8 comme titulaire) et 6 en Coupe d’Europe.

"On veut le voir aussi, lance Galthié. Il fait de très bons entrainements, il est très présent, très engagé." Forletta (1,75 m, 112 kg) devra répondre présent en fin de match, et faire en sorte que les Bleus ne chutent pas à nouveau de très haut dans les dernières minutes…

Jean-François Paturaud