RMC Sport

Elections LNR: Tingaud se retire, "la candidature de Merling est davantage rassembleuse"

Quarante-huit heures après avoir pris sa décision, Alain Tingaud a annoncé aux présidents de Top 14 et Pro D2 réunis ce samedi, en visio ou physiquement à Bordeaux, qu’il se retirait de la course à la présidence de la Ligue nationale de rugby. Il soutiendra Vincent Merling mardi face à René Bouscatel. Explications pour RMC Sport.

Alain Tingaud, pourquoi avez-vous décidé de retirer votre candidature à la présidence de la LNR ?

Tout simplement parce que je voulais montrer à l’ensemble des présidents de Top 14 et Pro D2 qu’il fallait qu’on se rassemble autour de la Ligue nationale de rugby telle qu’elle est aujourd’hui. La première Ligue du monde, qui a fait un travail formidable grâce aux clubs depuis 20 ans. Il était important de montrer l’exemple. Il faut rassembler et éviter d’avoir trop de candidats avec des projets qui pourraient créer des dissensions ou des contestations. Cela n'était pas vivable. J’espère que cet exemple sera suivi et que lundi, l’ensemble des présidents enverra dans les trois collèges des représentants qui vont s’engager vers un projet et un président unifiés pour la LNR. Pour ma part, je ne recherchais ni une médaille ni un titre, je voulais conduire un projet.

Pourquoi soutenir la candidature de Vincent Merling plutôt que celle de René Bouscatel ?

Parce que la candidature de Vincent est davantage rassembleuse. Il a travaillé l’idée de la façon dont il souhaite gouverner demain. A mon sens, il a aussi travaillé le fait que les acquis de la Ligue doivent être renforcés et qu’il faut apporter des améliorations en terme de gouvernance plus ouverte. Il y a une réflexion de président dans sa tête. Et j’ai trouvé ça bien de dire que je soutenais la candidature de Vincent Merling en retirant ma candidature. J’ai pris ma décision il y a 48 heures et j’ai appelé Vincent pour lui dire. Je lui ai dit qu’il fallait rassembler et arrêter d’être dans une situation de division. On a vraiment discuté tous les deux et on a pris la décision d’organiser cette réunion aujourd’hui. On a pu vraiment aborder plusieurs points aujourd’hui.

Mais ne retirez-vous pas également votre candidature faute de soutiens insuffisants ?

Non, pas du tout. D’ailleurs, depuis que j’ai retiré ma candidature, les gens m’ont dit qu’ils comprenaient, qu’ils appréciaient et qu’ils me remerciaient. D’autres étaient un peu déçus. Répartir les voix sur trois candidats, c’était difficile. Cela aurait pu entrainer des complications. Il faut avancer ensemble. Je suis très serein. J’aurais préféré aller jusqu’au bout car j’avais un projet à porter mais je suis conscient d’œuvrer pour le bien de tous, en tout cas le bien de la Ligue. Je reste candidat au comité directeur, et si les présidents veulent me faire confiance pour accompagner la Ligue, je le ferai.

Jean-François Paturaud