RMC Sport

Les joueurs du Stade Français réagissent à l'annonce de la fusion avec le Racing 92

Pascal Papé

Pascal Papé - AFP

Ce lundi matin, le Racing 92 et le Stade Français ont pris tout le monde de court avec l’annonce de leur volonté de fusionner. Les deux clubs franciliens ne devraient former plus qu’un à partir de la saison prochaine. Une annonce qui ne ravit pas tout le monde. Surtout les joueurs du Stade Français, dont quelques-uns ont déjà réagi.

"Plus forts ensemble". Ce lundi le Racing 92 et le Stade Français ont annoncé via une communiqué leur volonté de fusionner pour la saison prochaine. Une annonce qui n’a pas été du goût des joueurs du Stade Français. Au moment de l’annonce le président du Stade Français, Thomas Savare se serait fait insulter. Après cette réunion différents joueurs du Stade Français ont réagi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi >> La fusion avec le Racing 92 passe très mal au Stade Français

"La mort du club"

Les langues commencent à se délier. Après cette réunion qui a duré 45 minutes, les joueurs du Stade Français sont sortis passablement énervés. Paul Gabrillagues formé au club a posté un message sur un groupe Facebook de supporters du club. Il explique que "ce n’est pas une fusion, c'est le rachat du stade français par le Racing...donc la mort de notre club, le club de Paris. Je ne participerais pas à cette mascarade. Manifestez-vous et montrez qu'on est nombreux à l'aimer ce club".

-
- © -

"La fin", "scandaleux", "tristesse"

Il n’est pas le seul joueur à s’être manifesté. Hugo Bonneval un autre enfant du club à lui tout simplement tweeté "13/03/2017 Fin". "Sans moi", le jeune troisième ligne Sekou Macalou a posté ce message sur twitter, pour lui aussi expliqué son désaccord. Geoffrey Doumayrou, le centre du Stade Français qui a signé à La Rochelle pour la saison prochaine, a exprimé sa tristesse sur Twitter: "Scandaleux ! Une pensée pour les gens qui ont construit ce club, marqué ce club".

Pascal Papé a lui écrit sur Twitter: "Aujourd'hui ma tristesse est tellement grande que je ne préfère pas commenter!! Je communiquerai très prochainement". Enfin le capitaine historique du Racing 92 Henry Chavancy a lui essayé de prendre la nouvelle avec humour: "J'ai beau vérifier on n'est malheureusement pas le 1er avril", peut-on lire sur son compte Twitter.
Un projet de fusion qui n’a pas fini de faire réagir. Pour les prochaines annonces rendez-vous à 16h pour la conférence de presse, de Jacky Lorenzetti et Thomas Savare.

A lire aussi >> Racing 92-Stade Français: un projet de fusion né il y a dix mois