RMC Sport

Lombard : « Toulouse paye le prix de son excellence »

Thomas Lombard

Thomas Lombard - -

Ce vendredi, le Stade Toulousain a validé son billet pour les demi-finales de Top 14 après sa victoire (33-19) contre le Racing-Métro 92. Une performance félicitée par Thomas Lombard, membre de la Dream Team RMC Sport. Pour qui le Stade Toulousain n’est jamais aussi dangereux que dans les moments cruciaux.

« Le Stade Toulousain ne s’est pas qualifié pour les phases finales de H Cup, ce qui est très rare. Si bien que médiatiquement, on s’est focalisé sur Toulon et Clermont. Quand pendant vingt ans on parle de vous et qu’un beau jour on détourne le regard, ça peut faire bizarre. Toulouse paye – de manière un peu injuste – le prix de cette excellence. Comme on a l’habitude de voir les Toulousains dominer le championnat de la tête et des épaules, quand ce n’est plus le cas, on se dit que ce club n’est plus ce qu’il était. 

Mais à l’arrivée, ils sont toujours là, et sur les pas du triplé. Le traitement médiatique n’a pas été méchant envers Toulouse, mais on peut comprendre que Guy Novès soit un peu sceptique parce dès qu’il y a eu une brèche, on a émis des doutes quant à l’efficacité de son club, etc. Puis Guy Novès est un peu coutumier du fait, il rebondit souvent sur les déclarations médiatiques. »

« La machine à gagner, c’est le Stade Toulousain »

« Cette année, les Toulousains ont été contestés sur leur domination. Mais qu’on le veuille ou non, la machine à gagner, c’est le Stade Toulousain. Et même si cette saison ce n’était peut-être pas le Toulouse qu’on a connu ces dernières saison en termes de jeu, contre le Racing, ils ont livré une démonstration dans le domaine physique.

Lorsqu’un club à des grands joueurs – et ce n’est pas propre qu’au Stade Toulousain - ce sont eux qui répondent présents lors des grands matchs. Et je vais prendre l’exemple de Luke McAlister qui a été l’un des hommes les plus décisifs en barrage. Les très grands joueurs sont ceux qui sont au diapason lors des matchs difficile. Et c’est peut-être ça qui fait que le Stade Toulousain est capable de franchir des paliers lors de ces matchs importants, de retrouver un niveau de jeu qui n’était peut-être pas celui qu’il avait précédemment. » 

A lire aussi :

>> Toulouse est toujours là

>> Toulouse – Novès : « On n’ira sûrement pas au bout »

>> Toulouse - Dusautoir : « On a fait ce qu’il fallait »