RMC Sport

Stade Français: le gros tacle de Wild sur Fickou et son état d'esprit

Hans-Peter Wild a critiqué ce mardi la décision de Gaël Fickou de quitter le Stade Français en cours de saison pour rejoindre le rival du Racing 92. Le président du club parisien a regretté auprès du journal L'Equipe le manque d’implication du centre international en Top 14.

Gaël Fickou est arrivé ce lundi au Racing 92 en provenance du Stade Français et a ainsi mis fin à l’un des feuilletons des dernières semaines en Top 14. Enfin pas tout à fait. Au lendemain de son départ vers le rival francilien, le centre international a été sèchement critiqué par Hans-Peter Wild. Patron du Stade Français, l’homme d’affaire allemand regrette le comportement du joueur de 27 ans.

"[Je ne suis ] Pas en colère Je suis très déçu. Déçu par son état d’esprit, a lancé le patron du Stade Français dans un entretien accordé mardi au journal L’Equipe. Cela ne se fait pas de quitter ses partenaires en cours de saison. Le club avait besoin de lui pour tenter d’accrocher le top 6."

Wild: "Lombard et Quesada m’ont convaincu de le libérer"

Neuvième du Top 14 après 20 matchs, le Stade Français accuse sept points de retard sur les places qualificatives pour la phase finale du championnat. Prévu pour la prochaine intersaison, le recrutement de Gaël Fickou par le Racing s’est finalement déroulé plus tôt que prévu car le joueur du XV de France l’a réclamé. Longtemps opposé à libérer le joueur, Hans-Peter Wild s’est finalement laisser convaincre par le duo Lombard-Quesada.

"Le point de rupture date du jour (mardi 13 avril, ndlr) où Gaël Fickou est venu voir Gonzalo Quesada pour lui dire qu’il ne voulait plus jouer sous les couleurs du Stade Français et qu’il souhaitait partir au Racing 92, a encore pesté le propriétaire du club parisien. […] A la base quand on m’a évoqué cette histoire de départ pour le Racing l’an prochain, j’aurais imposé à Gaël Fickou de respecter son contrat. Mais Thomas Lombard et Gonazalo Quesada m’ont convaincu de le libérer et que ce serait bénéfique pour le club financièrement, que nous pourrions recruter plusieurs joueurs grâce à son départ."

Si Hans-Peter Wild n’a pas digéré le départ de Gaël Fickou c’est aussi en raison des efforts consentis pour l’arracher à Toulouse en 2018 alors que le joueur formé au RCT était déjà proche de signer au Racing. Outre le rachat de sa dernière année de contrat (700.000 euros), le Stade Français avait offert un très gros contrat au centre des Bleus (environ 1M€ par an sur cinq saisons) et Hans-Peter Wild le voit désormais comme une aberration et assure "s’être fait avoir par les agents".

Entre un salaire important, un rendement mitigé sur le terrain et de nombreuses absences en raison du calendrier international avec le XV de France, le passage de Gaël Fickou au Stade Français n’aura pas eu les résultats escomptés et Hans-Peter Wild ne s’est pas fait prié pour le signaler. Le centre international tricolore, de son côté, est déjà impatient d’attaquer son nouveau défi avec le Racing.

JGL