RMC Sport

Top 14 : Clermont en demies, Toulouse jouera les quarts

-

- - -

Lors de la 24e et avant-dernière journée de Top 14, le Stade toulousain s’est imposé 22-11 face à Clermont ce dimanche et verra donc officiellement les phases finales du championnat. Une rencontre riche en émotions pour Vincent Clerc et Imanol Harinordoquy qui ont probablement vécu leur ultime rencontre à domicile sous le maillot toulousain.

TOPS

Toulouse met la pression

Si Clermont (1er, 83 pts) a validé son ticket pour les demi-finales de Top 14, Toulouse (5e, 74 pts) met la pression sur Montpellier (2e, 77 pts), Toulon (3e, 77 pts) et le Racing 92 (4e, 77 pts) grâce à sa victoire sur les Auvergnats (22-11). En embuscade, le Stade toulousain convoite la troisième ou quatrième place, synonyme de quarts de finale à domicile. Pour la dernière journée du championnat, les Toulousains se déplaceront à Grenoble, Toulon recevra l’UBB et le Racing accueillera Montpellier. 

>> A lire aussi : Top 14 : l’UBB se qualifie pour la Champions Cup

Picamoles, le facteur X

Tout le monde à Toulouse va regretter Louis Picamoles, surtout quand il joue comme aujourd’hui. Le futur joueur de Northampton a élevé encore d’un cran son niveau de jeu face à Clermont. Précieux sous les ballons hauts, relanceur, percutant et joueur, l’ancien Montpelliérain a montré à son staff qu’il serait l’élément déterminant à un possible Bouclier de Brennus. Preuve de son retour en forme, son essai (27e) tout en puissance à 5 mètres de l’en-but clermontois tout en se débarrassant de trois adversaires. Machine.

Les vieux sont « en canne »

Avec cette victoire, le Stade Toulousain enchaine, et reste sur 5 victoires de rang en Top 14. Les regains de forme de vieux « grognards » comme Louis Picamoles, Maxime Médard, Florian Fritz et Luke McAlister y sont clairement pour beaucoup. Et ce sont les nombreux ballons joués à la main illustrés par l’essai de Gaël Fickou (34e) sur une contre-attaque éclair qui ont donné à Toulouse cette victoire. Très en verve durant ce match, le centre toulousain reste un candidat très sérieux au XV de France. Ça tombe bien, Guy Novès était en tribunes pour cette rencontre.

>> A lire aussi : Pro D2 : Aurillac-Bayonne pour la finale d’accession

FLOP

Clermont sans solution

Inefficace au pied, indiscipliné durant toute la rencontre (jaune pour Strettle à la 16e), Clermont n’a pas vraiment impressionné face à Toulouse. Maladroit également, comme cette percée magnifique de Paul Yato (66e) mais qui laisse finalement échapper le cuir sans raison. Solide premier et assuré de jouer les demi-finales de Top 14 dans deux semaines, cette rencontre est à oublier pour les hommes de Franck Azéma.

>> A lire aussi : Slimani à Clermont en 2017

L’INSTANT D’EMOTION 

Les larmes de Vincent Clerc

C’est sûrement l’image la plus triste de cette 25e journée de Top 14. Lors de son entrée sur la pelouse d’Ernest-Wallon, qui pourrait être la dernière si Toulouse ne finit pas 3e ou 4e, l’ailier du Stade Toulousain Vincent Clerc n’a pu empêcher quelques larmes de couler. Après 14 ans passés chez les Rouge et Noir, l’international français défendra les couleurs du RCT l’année prochaine. C’était peut-être aussi le dernier match à domicile d’Imanol Harinordoquy, qui a annoncé sa retraite à la fin de la saison.

B.Duguine