RMC Sport

Top 14 : Toulouse a la voie libre

Maxime Médard

Maxime Médard - -

A la différence de Toulon et de Clermont, engagés en H Cup, le Stade Toulousain, en déplacement à Montpellier ce samedi (15h), n’a plus qu’à se soucier de consolider sa troisième place en championnat. Un programme plus léger dont il pourrait tirer profit.

Après son élimination en quarts de finale du Challenge européen, le Stade Toulousain n'a plus qu'une chose en tête : s'adjuger un troisième Bouclier de Brennus d'affilée. Une quête qui débute ce samedi (15h) par un déplacement à Montpellier. Contrairement à Toulon et à Clermont, les joueurs de Guy Novès ne batailleront pas sur deux tableaux. Quand les deux autres concurrents ont coché les 27 et 28 avril pour leurs demi-finales de Coupe d’Europe, les Toulousains se reposeront. « Ce sont des matches de très haut niveau, qui demandent beaucoup d’investissement, explique Novès. Ça nous avait souri en 2004. Après notre défaite contre les Wasps (27-20 en finale), on avait gagné quatre jours plus tard contre Biarritz, mais après on s’était écroulé. » Pas facile d’être performant dans le sprint final quand on joue sur deux tableaux.

Le Stade Toulousain est le seul club tricolore à avoir réussi le doublé. C’était en 1996, mais l’épreuve continentale, qui effectuait ses premiers pas, avait un autre format. « On n’a plus qu’un objectif, si les Clermontois et les Toulonnais vont loin en H Cup, ce sera un plus pour nous. Pour l’avoir vécu, ce n’est vraiment pas évident… », raconte Clément Poitrenaud. Un exercice d’autant plus périlleux qu’en cas de présence de l’ASM et/ou du RCT en finale le 18 mai à l’Aviva Stadium de Dublin, le calendrier fait s'enchaîner la finale avec les demies et la finale de Top 14 en trois semaines. Compliqué...

Huget : « Se faire plaisir »

Néanmoins, avant d’espérer un faux pas des concurrents, Toulouse devra d'abord penser à consolider sa troisième place, synonyme de barrage à domicile. La deuxième place est encore mathématiquement atteignable, mais il faudrait un sans-faute jusqu’à la fin de la saison régulière (victoires à Montpellier, à Clermont et face à Grenoble) et espérer un zéro pointé de Clermont contre Toulon dimanche à Marseille (16h10). Soit un concours de circonstances extrêmement favorable.

« On n’est pas favori, on a eu une saison compliquée, tout n’est pas parfait dans notre rugby », admet Poitrenaud. « On va s’efforcer de se faire plaisir et de tenter des coups qu’on n’a pas fait cette saison », conclut Yoann Huget. A Montpellier, le Stade Toulousain sera privé de Botha et Guillamon. Matanavou est absent. Et Novès laissera au repos Louis Picamoles, l’homme en forme des Rouge et Noir. Afin que dans son sillage, Toulouse écrase tout sur son passage au mois de mai ?

A lire aussi :

- Lombard : « Toulouse est dans une bonne dynamique »

- Le calendrier du Top 14

- Le classement du Top 14

Louis Chenaille (avec W.T. à Toulouse)