RMC Sport

Top 14: Van Dyk dévoile les dessous de sa demande insolite au Président Macron

Maks Van Dyk (Stade Toulousain, à gauche)

Maks Van Dyk (Stade Toulousain, à gauche) - AFP

Maks Van Dyk, pilier du Stade Toulousain, a étonné juste avant la finale du Top 14 en demandant la nationalité française à Emmanuel Macron lors du protocole d'avant-match, samedi. Il a expliqué à L'Equipe les raisons de son acte.

La pression d'une finale de championnat de France et la possibilité de parler au président de la République n'ont pas du tout stressé Maks Van Dyk. Le pilier de 27 du Stade Toulousain a demandé directement à Emmanuel Macron une naturalisation lors du protocole d'avant-match. La séquence a créé un début de polémique avec entre autres une prise de parole de Raquel Garrido sur RMC dans les Grandes Gueules, ex-porte parole de la France Insoumise.

"Il fallait moi aussi que je dise quelque chose"

Ce remue-ménage n'a pas décontenancé Maks Van Dyk plus que cela. Dans un entretien à L'Equipe, le Sud-Africain de 27 ans a reconnu qu'il "ne pensait pas que cela prendrait autant d'ampleur" mais a gardé toute sa légèreté pour expliquer son acte. "J'ai vu que les joueurs qui étaient présentés au président avant moi parlaient un peu avec lui, du genre: ''Comment ça va? Bien.'' Tout ça... Donc je me suis dit qu'il fallait moi aussi que je dise quelque chose." Il a tenté et le Président lui a donc répondu avec le sourire qu'il allait "lancer la procédure". 

Maks Van Dyk a poursuivi: "J'ai pensé que ça serait une belle opportunité de lui demander le passeport français. J'ai pris ma chance! Sur le moment, il était un peu surpris, mais bon, il m'a donné une réponse favorable, donc j'espère que je serai bientôt français."

"En France, personne ne travaille le dimanche"

Le pilier toulousain désormais champion de France n'a pour le moment pas reçu de nouvelles en provenance de la préfecture ou de l'Elysée. "De toute façon, depuis que je suis arrivé en France, personne ne travaille le dimanche, donc je vais attendre la semaine prochaine, au minimum, s'est-il rassuré. J'espère que quelqu'un m'enverra un e-mail ou quelque chose comme ça."

"Je pourrais bientôt jouer pour l'équipe de France"

Maks Van Dyk est arrivé en 2016 au Stade Toulousain et rêve un jour de porter le maillot du XV de France. "Normalement, il faut environ cinq ans pour obtenir la naturalisation, a-t-il noté. Aujourd'hui, ça fait trois ans que je suis là, mais je suis d'ores et déjà en droit de demander le passeport. Grâce à ce qui s'est passé samedi soir, peut-être que ça ira plus vite et, qui sait, que je pourrais bientôt jouer pour l'équipe de France. On ne sait jamais." 

>> Le Stade Toulousain remporte le Brennus 2019

Joseph Ruiz