RMC Sport

Toulouse – Biarritz : Peur sur la Ville Rose

-

- - -

Une semaine après sa cuisante défaite à Montpellier, le Stade Toulousain, décevant 10e du Top 14, accueille Biarritz, inquiétante lanterne rouge, ce samedi lors de la 6e journée de championnat. Malheur au perdant.

Le Stade Toulousain et le Biarritz Olympique ne bombent pas le torse. Ce qui aurait pu constituer un choc du Top 14 dans le haut du tableau ressemblera davantage au match de la peur, ce samedi après-midi dans la Ville Rose. Les habitués d’Ernest-Wallon ont rarement connu ça. Leur équipe, sacrée à 19 reprises, occupe une inhabituelle 10e place avant cette 6e journée de championnat. Avec trois défaites (à l’extérieur) en cinq matches, elle a fait à peine mieux que le BO, inquiétante lanterne rouge, au bilan jusqu’à présent catastrophique (un succès, quatre défaites).

La mission des Basques s’annonce donc très périlleuse. Elle ressemble aussi à un pari fou puisque le staff a décidé de se déplacer avec de nombreux jeunes afin de faire souffler les cadres. « Cela va faire du bien au groupe, espère Teddy Thomas, l’ailier centre du BO qui fêtera ses 20 ans mercredi. Cela va permettre aux cadres de se reposer et pour nous, les jeunes, c’est un rêve de pouvoir aller défier le Stade. Nous sommes déterminés à montrer que nous avons notre place au sein de ce groupe. »

Toulouse sans Dusautoir ni Picamoles

Malgré l’ampleur de la tâche, le jeune joueur du BO veut relever la tête face à une « bête blessée » : « Le moral est bon malgré tout, même si nous savons tous que notre place au classement n’est pas confortable, dit-il. Nous sommes toujours là, avec l’envie et la roue va tourner. »

Côté toulousain, une réaction est indispensable après la gifle reçue le week-end passée à Montpellier (25-0). Elle se fera, ou pas, sans le capitaine, Thierry Dusautoir, touché au genou droit, et sans Louis Picamoles, blessé à la hanche. « On doit essayer de faire un gros match contre le BO, confirme le demi de mêlée Sébastien Bezy. Mais il faut se méfier car eux jouent le maintien. Ils auront les crocs. Ce sera très difficile. » « On a un peu les boules, lâche de son côté le jeune 3e ligne Yacouba Camara. On veut repartir de l’avant. Il faut se relancer. » Et tant pis pour les Biarrots.

A lire aussi :

H-Cup : la guerre est déclarée

Toute l’actu du Top 14

Dusautoir et Picamoles absents face à Biarritz

RMC Sport