RMC Sport

UBB: Jalibert fait le point sur son avenir et dément des contacts avec le Racing

En fin de contrat avec l'UBB en juin 2023, Matthieu Jalibert a évoqué son avenir ce mercredi sur RMC. Il a notamment expliqué n'avoir aucun contact avec le Racing 92.

Il tenait à mettre les choses au point. Invité du Super Moscato Show ce mercredi sur l'antenne de RMC, Matthieu Jalibert s’est exprimé sur son avenir. Le jeune ouvreur de l'Union Bordeaux-Bègles et du XV de France a notamment expliqué n'avoir aucun contact avec le Racing 92.

"Je suis en fin de contrat en juin 2023. J’entends pas mal de choses comme quoi j’aurais déjà signé au Racing. Les médias en font des caisses. Personnellement, je n’ai aucun contact avec le Racing. J’ai lu dans la presse qu’ils étaient intéressés par mon profil. Je prends le temps de la réflexion", a déclaré le joueur de 22 ans, balayant ainsi certaines rumeurs. Le Racing le voudrait pour succéder à Finn Russell, qui sera lui aussi en fin de contrat en 2023.

"Il me faut aussi des garanties"

"J’ai eu une discussion avec Laurent (Marti, le président de l’UBB) par rapport à ma prolongation. Ils veulent me mettre au centre du projet et me prolonger, ça me fait énormément plaisir. Ça montre qu’ils ont envie de me garder. Il y a la Coupe du monde qui arrive (en 2023). J’ai eu un rendez-vous avec Laurent (Marti), je lui ai expliqué ce que j’attendais, mes peurs, mes attentes. On verra", a appuyé Jalibert.

Pièce essentielle de l’UBB, Jalibert avait prolongé son contrat la dernière fois en décembre 2019. "Je reste focalisé sur les objectifs avec le club. Je me sens bien à Bordeaux, il me faut aussi des garanties pour le futur. On a une bonne équipe à Bordeaux. J’entends plein de choses, mais on a les capacités pour aller loin, on l’a montré la saison dernière. J’ai le temps de réfléchir", a-t-il insisté.

Comme il l’a récemment expliqué dans les colonnes de Sud-Ouest, Marti a fait de la prolongation de Jalibert une "priorité". Sécuriser rapidement son avenir constitue un objectif majeur pour le club, surtout à l'approche du 1er juillet 2022, date à laquelle Jalibert pourra discuter librement avec d’autres clubs.

Le joueur a aussi profité de cet entretien ce mercredi à RMC pour aborder sans détour la question de la concurrence avec Romain Ntamack en sélection. "Les médias en font des caisses, a-t-il fermement réagi. Quand je lis les articles on dirait qu'on se déteste alors que pas du tout. Il y a beaucoup de respect entre nous. La concurrence doit être saine, on doit s’entraider. On veut tous les deux le numéro 10 en équipe de France mais la relation avec Romain est saine. On n’est pas les meilleurs amis du monde parce qu’on n’est pas dans le même club mais c’est sain, on se respecte mutuellement."

RR