RMC Sport

Coronavirus XV de France: Laporte explique son coup de gueule devant le groupe

Le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, a prévenu les joueurs de l’équipe de France, leur promettant de s'occuper personnellement de ceux qui seraient tentés de relayer des rumeurs à la presse. Ambiance...

C’est une information brûlante du quotidien L’Equipe, venue confirmer les échos de RMC Sport. Avant dispersion des troupes vendredi, au coeur de tensions liées à l’apparition d’un cluster au sein du groupe France, le président de la Fédération française de rugby (FFR) Bernard Laporte aurait tenu un discours musclé, "celui d’un autocrate venu intimider", d’après nos confrères.

Invité dans l'émission Stade 2 sur France 3 ce dimanche, pour évoquer les défaillances et désigner d'éventuels responsables, Bernard Laporte s’est défendu de toute tentative d’intimidation à l’égard des auteurs de possibles fuites.

"J’ai dit que je ne voulais pas qu’on colporte des rumeurs, c’est tout, a expliqué l’ancien sélectionneur du XV de France, encore une fois très tendu face aux journalistes. Je n’ai pas interdit aux gens de parler. J’ai dit: attendez, il y a des gens qui colportent des rumeurs. Parce que vous avez lu ça, vous colportez. Ne colportez pas de rumeurs."

Les joueurs ont été testés à leur retour dans la bulle, selon Laporte

"Le jour où des gens colportent des rumeurs, et si en plus elles sont fausses, ce sera de mon domaine à moi de dire: ‘s’il n’y a pas de solidarité, tu n’as rien à faire avec nous’, a-t-il ajouté . Chacun a le droit de parler, mais colporter des rumeurs, quand on ne sait pas, ce serait manquer de solidarité. La solidarité, elle est importante, et je ferai en sorte qu’elle existe."

La ministre des Sports Roxana Maracineanu a été très claire sur le sujet: "Une bulle, il faut faire attention à ne pas en sortir." Une consigne qui n’a pas été franchement respectée, le journal L'Equipe affirmant, entre autres éléments déconcertants, avoir vu des joueurs manger des gaufres dans une rue de la capitale italienne où ils séjournaient en début de tournoi.

"Ils sont testés en rentrant, bien sûr, ils sont toujours testés en rentrant", a répondu Bernard Laporte avec beaucoup d’aplomb. Dans le protocole très strict mis en place dans le cadre du Tournoi des VI Nations, il existe des conditions très strictes pour les sorties et les retours et les retours dans la bulle. Les joueurs doivent être testés à leur retour dans la bulle.

Laporte défend Simon

Dans le même temps, le président de la FFR a par ailleurs confirmé que Fabien Galthié s'était rendu à Jean-Bouin pour voir un match avec son fils: "Il en a le droit dans la mesure où il est masqué. Et puis il a vu le match au côté de Thomas Lombard, qui est testé tous les trois jours." Défendant également le Covid-manager fédéral Serge Simon: "Il n'est pas en échec. Il applique ce qu'on nous dit de faire. Mais si des gens n'ont pas respecté cela, ce sera à moi de sanctionner", ajoute Bernard Laporte.

QM