RMC Sport

Irlande-France: la grande fierté d'Ollivon après la victoire des Bleus

Capitaine du XV de France, Charles Ollivon n'a pas caché sa satisfaction ce dimanche en conférence de presse. Le troisième ligne s'est déclaré forcément très "fier" de la victoire des Bleus sur le terrain de l'Irlande (13-15) lors du Tournoi des Six Nations.

Charles Ollivon est un capitaine heureux. Le XV de France a réussi son objectif ce dimanche, en s’imposant de peu (13-15) face à l’Irlande sur le terrain de l’Aviva Stadium, à Dublin. Les Bleus n’avaient plus gagné depuis 2011 face au XV du Trèfle: forcément de quoi susciter une grosse "fierté" pour Ollivon et ses coéquipiers.

Auteur du premier essai de la rencontre (29e), Charles Ollivon a donné l'avantage en première période sur la première grosse incursive des Bleus, privés de ballon avant cette délivrance. Malgré la grosse pression irlandaise en fin de match, l'équipe de France a tenu bon.

"C’est énormément de fierté, de plaisir. C’est juste du bonheur. C’était un match de dingue, il y a eu une bataille féroce. On est très heureux pour nous et nos supporters, a commenté Charles Ollivon quelques instants après la victoire, en conférence de presse. C’est l’état d’esprit qui nous permet de gagner ce match. Cela a été très rude, pas une seule seconde de relâchement. Félicitations à tous les mecs du groupe France. Vu la qualité de l’adversaire, ça montre la qualité de la prestation aujourd’hui.”

"Ça fait du bien à la tête et au corps"

Après une première victoire convaincante la semaine dernière à Rome, en déplacement face à l’Italie (10-50), les Bleus restent sur leur bonne lancée. De quoi prendre la tête du Tournoi des Six Nations après deux journées. "J'en avais besoin de cette performance. On savait que ça allait être un match d'homme. On avait à cœur de faire une grosse performance collective. Mais sincèrement, ça fait du bien à la tête et au corps, a positivité Charles Ollivon. On va bien profiter, savourer et rapidement basculer sur l'Ecosse. On savait que ça allait être un déplacement périlleux. C'est à l'extérieur qu'on voit l'état d'esprit même si c'était à huis clos."

La France et le pays de Galles sont les deux seules équipes à deux victoires en ce début de Tournoi des Six Nations. Avant un affrontement entre ces deux nations le 20 mars prochain au Stade de France, Fabien Galthié et ses joueurs ont désormais deux semaines pour préparer la réception de l’Ecosse, le 28 février prochain (16h).

GL