RMC Sport

VI Nations: Ibanez plaide pour France-Ecosse fin mars

Raphaël Ibanez

Raphaël Ibanez - ICON Sport

Interrogé dans Tout le sport ce jeudi sur France 3, Raphaël Ibanez, manager général du XV de France, a avancé une date potentielle fin mars pour le report de France-Ecosse, qui aurait dû avoir lieu dimanche. Et estime que malgré le cluster au sein des Bleus, le protocole sanitaire a été respecté.

Le report de France-Ecosse (qui devait avoir lieu dimanche) désormais acté, il faut désormais trouver un terrain d'entente pour reprogrammer la rencontre. Les Ecossais ne veulent pas du week-end suivant, car ils se retrouveraient privés de leurs meilleurs joueurs.

"La meilleure option serait sans doute ce qui est en train de se décider entre le comité des VI Nations et la Fédération française de rugby, à la date la plus proche possible, estime Raphaël Ibanez, manager général du XV de France, sur France 3. Nous espérons que ce match ait lieu dans le plus proche possible du Tournoi. Fin mars, ce serait l'idéal pour le XV de France."

"Ce report est la décision la plus raisonable"

Le membre du staff des Bleus a par ailleurs estimé que le XV de France, qui fait face à un cluster de coronavirus, avait respecté le protocole sanitaire. Raphaël Ibanez assure par ailleurs "respecter" la décision du ministère des Sports, qui a diligenté une enquête interne.

"Nous allons évidemment respecter la décision émanant du ministère des Sports, qui veut diligenter une enquête. Il faudra bien sûr l'accepter, poursuit-il. Ensuite, nous avons le sentiment d'avoir respecté le protocole sanitaire. Nous l'avons déjà dit, il n'y a pas d'exception française avec ce virus. Nous voulions tellement jouer ce match ce matin, c'était dur d'annoncer la nouvelle aux joueurs, qu'un cas positif entraînerait probablement le report du match. Le constat c'est que, comme beaucoup, le XV de France a été touché par le Covid-19. Mais ce report est la décision la plus raisonable."

"Nous avons un cahier des charges, nous ne sommes pas non plus insensibles aux commentaires à notre encontre, ciblant notamment des cadres de notre encadrement technique... je pense à Fabien Galthié en particulier", ajoute Ibanez, en réponse aux critiques auxquelles fait face le sélectionneur, accusé d'avoir brisé la bulle sanitaire.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport