RMC Sport

XV de France: un nouveau joueur positif au coronavirus, France-Ecosse menacé

Un douzième joueur du XV de France a été testé positif au coronavirus, ce jeudi. Selon nos informations, il s'agirait d'Uini Atonio. La tenue du match France-Ecosse s'annonce de nouveau très incertaine.

Un semblant de calme était revenu mercredi à Marcoussis autour du XV de France. Aucun nouveau cas négatif et l'annonce du maintien du macth entre la France et l'Ecosse, dimanche (16h, au Stade de France) lors de la troisième journée du Tournoi des VI Nations. Mais les nuages noirs n'ont pas tardé à revenir au-dessus du centre d'entraînement des Bleus.

On pourrait se diriger vers un report de France-Ecosse

Ce jeudi, la Fédération française de rugby (FFR) a annoncé le test positif d'un joueur après les examens effectués mercredi. Selon nos informations, il s'agit d'Uini Atonio. Aussitôt après cette annonce, le groupe a été placé à l'isolement et les entraînements prévus ce jeudi ont tous été suspendus. Ce nouveau cas menace de nouveau la tenue du match entre les Bleus et le XV du Chardon. Selon une source proche du dossier contactée par RMC Sport, on pourrait bien se diriger vers un report. La FFR confie être en collaboration avec le comité des VI Nations.

>> Le sport face au coronavirus EN DIRECT

Il s'agit du douzième joueur du XV de France contaminé après le capitaine Charles Ollivon, Antoine Dupont, Brice Dulin, Gabin Villière, Mohamed Haouas, Julien Marchand, Arthur Vincent, Cyril Baille, Peato Mauvaka et Romain Taofifenua. Appelé pour remplacer ce dernier, Baptise Pesenti a, à son tour, été testé positif.

Ces contaminations touchent également plusieurs membres du staff dont le sélectionneur Fabien Galthié, suspecté d'avoir brisé la bulle sanitaire. William Servat et Karim Ghezal font aussi partie des personnes touchées. Le cluster du XV de France fait l'objet de nombreuses crispations. Roxana Maracineanu, ministre-déléguée aux Sports, a demandé à la FFR de mener une enquête interne sur les origines de ces contaminations massives.

Laporte veut savoir si "quelqu'un a fauté"

Invité sur France Info ce jeudi, Bernard Laporte, président de la Fédération, s'est montré réceptif à cet appel mais ne croit pas à une faute d'un ou des membres de ses troupes. "C'est toujours difficile de savoir l'origine, s’est défendu le dirigeant. Je voudrais savoir si quelqu'un a fauté. Il y a un protocole qui est très strict. A partir du moment où le président de la République est contaminé, cela montre bien que le virus est difficile à maîtriser..." Une faute a-t-elle été commise ? "Je ne l'espère pas, a-t-il répondu. A ma connaissance il n'y en a pas. Le premier qui mènera une enquête et qui veut savoir la vérité c'est bien moi."

Interrogé sur d'éventuelles sanctions dans le cas où il trouverait des fautifs, l'ancien sélectionneur du XV de France (1999-2007) a botté en touche. "On n'en est pas encore là, a-t-il conclu. Je ne veux pas parler de choses que je ne connais pas. J’ai du mal à m’imaginer qu’il y ait eu une faute. Qu'est-ce que ça veut dire une faute ? C'est sortir de la bulle? Je peux vous garantir qu’en Italie, je n'ai vu personne sortir de la bulle. Je m’imagine qu’en Irlande, ça a été la même chose."

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport