RMC Sport

VI Nations: l’intégration de l’Afrique du Sud (encore) évoquée après 2023

Même si le dossier n’a pas encore avancé, l’intégration de l’Afrique du Sud dans le Tournoi des VI Nations reste une hypothèse à partir de 2024. Bernard Laporte a évoqué cette possibilité, samedi, lors du comité directeur de la FFR.

Depuis deux ans, l’avenir de l’Afrique du Sud suscite beaucoup de rumeurs, de fantasmes et d’interrogations. Les champions du monde en titre ont déjà vu plusieurs de leurs provinces intégrer une compétition de l’hémisphère nord, le United Rugby Championship, l’ancien Ligue Celte, avant possiblement de faire de même en Coupe d’Europe dans un an. Mais ce n’est pas tout. Les Springboks pourraient-ils à leur tour disputer une compétition européenne, à savoir le Tournoi des VI Nations ?

"Il ne faudrait pas qu'on y perde notre âme"

L’idée n’est pas nouvelle (VI Nations: vers un nouveau format avec l'Afrique du Sud ou le Japon?) mais elle est toujours quelque part enfouie dans des cartons. Bernard Laporte, vice-président de World Rugby et président de la Fédération Française, a d’ailleurs évoqué cette possibilité lors du comité directeur de la FFR samedi. Potentiellement, le projet verrait le jour après la prochaine Coupe du monde 2023. "Ce sont des idées qui se trament mais il n’y a rien de fait", nous dit-on.

Selon plusieurs sources, cette potentielle révolution passerait d’abord par une concertation avec les clubs anglais et français, ainsi que la Ligue Nationale de Rugby, ou encore les membres de l’opposition, Ovale Ensemble, au sein d’une commission internationale. Cela laisse bien sûr songeur au regard d’un calendrier déjà surchargé.

"Il faut déjà que l’on creuse et que l’on comprenne les tenants et les aboutissants de ce dossier, a indiqué Florian Grill, leader de l’opposition à la FFR, à RMC Sport ce dimanche. C’est encore un process qui fait gonfler la bulle financière. Se pose la question de l’homogénéité du Tournoi des VI Nations qui a aujourd’hui un périmètre géographique cohérent. Intégrer demain l’Afrique du Sud, que ce soit dans les Coupes d’Europe ou le Tournoi des VI Nations, c’est un changement de périmètre et il ne faudrait pas qu’on y perde notre âme. La solution n’est pas forcément de gonfler à l’infini la bulle financière du rugby alors que l’enjeu serait plutôt de la dégonfler. On risque d’avoir un rugby qui vit au-dessus de ses moyens et cela impacte les divisions inférieures où l’on voit très bien des clubs qui ont des difficultés à boucler les budgets." Le chemin vers un possible Tournoi des VII Nations s’annonce encore long et tortueux.

Jean-François Paturaud