RMC Sport

XV de France: le discours annonciateur d’Ollivon avant l’exploit face au pays de Galles

Le site de la Fédération française de rugby a dévoilé les coulisses de la victoire du XV de France face au pays de Galles (32-30), samedi avec des discours de Fabien Galthié et Charles Ollivon, annonciateurs du scénario fou.

Ils connaissaient l’importance du rendez-vous. Avant le choc face au pays de Galles samedi, les joueurs du XV de France avaient bien conscience des enjeux sportifs pour espérer pouvoir remporter le Tournoi des VI Nations pour la première fois depuis 2010. Au bout de 82 minutes de folie, les Bleus ont rempli une première partie de leur contrat en s’imposant avec le bonus offensif grâce à un quatrième essai au bout de la nuit de Brice Dulin. Les Bleus sont donc sortis vainqueurs d’un combat admirable face au XV du Poireau.

"On s’est dit que cette équipe galloise, elle boxe 12 rounds sur 12, avait expliqué Fabien Galthié, le sélectionneur, à l’issue de la rencontre. Elle n’en lâche pas un. Mais ils nous ont laissé le 12e round. Ils n’ont pas boxé dans le 12e, ils nous l’ont laissé, ils se sont arrêtés à 11."

Galthié parle de 12 rounds avant et après le match

Le champ lexical emprunté au monde de la boxe n’est pas un hasard. Avant la rencontre, le technicien avait déjà prévenu ses joueurs en ces termes, comme le révèle une vidéo des coulisses dévoilée par la Fédération française de rugby.

"Vous les avez déjà touchés leurs limites (les Bleus s’étaient imposés à Cardiff en 2020, 20-27, ndlr), vous les connaissez bien, lance Galthié lors d’une dernière causerie tenue dans un hôtel parisien. Vous savez comment on peut les amener à toucher leurs limites sans surjouer, parce qu’il faut qu’on boxe contre eux pendant douze rounds. Une belle journée pour sortir le match et nous allons le sortir."

"Quand ça va piquer les 15 dernières minutes, c’est là où on va aller le chercher"

A leur sortie de l’établissement, les coéquipiers d’Antoine Dupont reçoivent les derniers encouragements d’une poignée de supporters venus à leur rencontre. Ils avaient retrouvé certains messages de fans inscrits sur des panneaux des vestiaires. Après un échauffement très studieux et dans leur bulle, les joueurs se sont regroupés une dernière fois autour de leur capitaine Charles Ollivon dans le vestiaire. Ce dernier leur a alors tenu un discours très mobilisateur en exhortant ses coéquipiers de serrer les dents jusqu’à la fin de match, moment crucial, selon lui, pour enfoncer le clou.

"Quand on va entrer sur le terrain, ils ne vont rien nous filer les Rouges, lance le troisième ligne. On se met dans la tête, il va falloir se le ‘peler’, se le chercher. Quand ça va piquer les 15 dernières minutes, c’est là où on va aller le chercher. C’est là où ça va piquer le plus mais on est prêts. Il n’y a qu’à regarder les mecs ici. Il est pour nous."

La prophétie s’est réalisée comme annoncé avec une domination outrageuse des Bleus lors des dernières minutes de la rencontre. En supériorité numérique, à 14 contre 13, les Français ont renversé le sort du match en s’imposant 32-30, après avoir été menés 30-20 jusqu’à la 76e minute de jeu.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport