RMC Sport

XV de France: "Au top moralement", les Bleus sont regonflés à bloc avant l’Ecosse

Invité sur RMC, le troisième ligne de XV de France Grégory Alldritt s’est dit confiant dans la capacité du XV de France à enchaîner après l’incroyable exploit des Bleus contre le pays de Galles, sachant que le rendez-vous décisif face à l’Ecosse est prévu vendredi.

En dominant le pays de Galles (32-30) sur le fil au Stade de France, les Bleus du rugby se sont offert le droit de disputer une finale dans le Tournoi des VI Nations face à l’Ecosse, vendredi prochain. Un adversaire qui avait fait chuter les Bleus l’an passé dans la même compétition, les privant certainement d’un succès dans la compétition, les joueurs de Fabien Galthié ayant échoué d’un rien derrière l’Angleterre. Le contexte est différent cette année.

Les Bleus savent qu’ils devront cartonner le XV du Chardon pour décrocher un titre qui leur échappe depuis 2010, avec une poignée de jours pour s’y préparer. "Il faut aborder ce match comme on a abordé tous les autres, a expliqué le troisième ligne Grégory Alldritt, dans le RMC Sport Show ce dimanche. C’est vrai que l’an dernier, on a perdu là-bas. On a gagné là-bas aussi en novembre. C’est une équipe qu’on connaît. Il faut les étudier correctement, mais surtout faire ce qu’on fait depuis toujours. Ce n’est pas maintenant qu’il faut réinventer notre rugby. Il faut qu’on reste sur ce qu’on sait faire, et le faire très bien."

Alldritt: "Il va falloir sortir un très, très gros match"

Pour dépasser le pays de Galles au classement, les Bleus n’ont d’autre choix que de l’emporter avec le bonus et un écart d’au moins 21 points. Un sacré défi. Mais pour ces Bleus-là, rien n’est impossible à en croire Grégory Alldritt, sur RMC: "Il va falloir sortir un très, très gros match, mais on en a déjà sorti des gros matchs, et on fera le maximum en tout cas pour gagner ce tournoi." Après avoir renversé le dragon gallois au terme d’une fin de match à couper le souffle, les Bleus ont très rapidement basculé sur ce qui les attend, avec beaucoup d’envie et de détermination, et une foi inébranlable en leur capacité à renverser des montagnes.

"Personnellement je me sens très bien physiquement, je me sens même mieux qu’après ce match en Angleterre, a confié Alldritt. Parce que c’était un premier match après une longue coupure. En plus, il y avait une défaite, donc psychologiquement, c’était difficile aussi. Là c’est le deuxième match, je pense que tout le monde se sent bien, commence à rentrer dans le bon rythme. On sait que c’est en enchaînant les matchs qu’on est bien physiquement. Moralement on est top, on va mieux récupérer. Et après les six jours, on l’a déjà expérimenté en club, on sait ce qu’on a à faire, la semaine sera adaptée. On est sur une dernière ligne droite. Les six jours ne seront pas une excuse."

QM