RMC Sport

XV de France: des cadres sur la sellette?

Le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel annoncera mardi matin son groupe de 37 joueurs pour préparer la Coupe du monde au Japon. Plusieurs cadres pourraient être menacés.

Avec le récent remaniement du staff de Jacques Brunel, le jeu du XV de France va logiquement évoluer en vue de la Coupe du monde au Japon (20 septembre - 2 novembre). Et avec lui, les joueurs qui seront chargés de porter le projet. En ce sens, l’arrivée de Fabien Galthié pourrait insuffler une nouvelle dynamique. Plusieurs cadres pourraient en faire les frais.

Parmi eux, Mathieu Bastareaud. Le centre international (30 ans, 54 sélections) pourrait-il être sacrifié au nom de ce jeu de mouvement sans doute plus affirmé ? A son poste, la concurrence est rude. A l’inverse, son importance dans le vestiaire pourrait plaider en sa faveur. Cela n’avait cependant pas empêché le staff de l’écarter pour le premier match du Tournoi contre le pays de Galles…

Dans le même registre, Louis Picamoles pourrait être menacé. Le troisième ligne centre de Montpellier (33 ans, 76 sélections) n’a pas pleinement convaincu le staff ces derniers mois. Et les relations entre les deux parties ont parfois été compliquées. Sportivement, Picamoles pourrait également pâtir du retour en forme du Toulonnais Charles Ollivon, qui devrait bien être du voyage, voire de la polyvalence de Grégory Aldritt, lui partant certain de l’aventure. Enfin, la deuxième commotion cérébrale de Picamoles, le 19 mai dernier face au Stade Français, pourrait poser un souci sur sa présence. Une de plus et il devrait s’arrêter.

Parra menacé, Lopez sauvé ?

Au poste de numéro 9, Morgan Parra, lui, était quasiment indiscutable au début du Tournoi. Mais ça, c’était avant. Le Clermontois aux 71 sélections a d’abord payé ses performances sportives décevantes, notamment en Angleterre, mais aussi ses critiques envers le staff qui avaient suivi. Enfin, en finale du Challenge européen, le demi de mêlée auvergnat s’est sérieusement blessé à la cheville gauche, avec une indisponibilité estimée entre 6 et 8 semaines. La donne est un peu différente pour son partenaire de club Camille Lopez. Décevant samedi en finale contre Toulouse, l’ouvreur auvergnat pourrait sauver sa peau au regard de la concurrence encore trop limitée à ce poste.

Le staff devait encore échanger sur cette liste de 37 joueurs (31 partants et 6 réservistes) ces dernières heures. Réponse définitive mardi matin avec la conférence de presse très attendue de Jacques Brunel.

JFP, WT et LD