RMC Sport

XV de France: la nouvelle idée de Laporte pour indemniser les clubs

Président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte a dévoilé à RMC Sport sa nouvelle proposition pour la convention de mise à disposition des internationaux. Le principe: indemniser les clubs en fonction des résultats du XV de France.

Bernard Laporte veut un nouveau système gagnant-gagnant. Jeudi à Marcoussis, le président de la Fédération française de rugby (FFR) a dévoilé auprès de RMC Sport la nouveauté proposée à la Ligue pour la convention de mise à disposition des internationaux par les clubs. Son idée consiste à ne plus verser d'indemnisation de 1.700 euros par jour et par joueur rendu disponible pour préparer le Tournoi des VI Nations, mais d'octroyer des primes en fonction des résultats des Bleus. Pour l'heure, les tractations sont encore en cours.

"Oui, ça discute, confirme Bernard Laporte. (...) J'ai bon espoir qu'on arrive à une finalisation, parce que c'est dans l'intérêt du rugby français, tout simplement".

Une mise en application dès début 2020?

La FFR "espère" conclure un accord dans les prochaines semaines, afin de le mettre en application dès 2020 pour le Tournoi des VI Nations qui débute le 1er février. D'autant que Fabien Galthié, le nouveau sélectionneur des Bleus, compte retenir un groupe élargi de 42 joueurs. "J'espère qu'on y arrivera, parce que c'est une nécessité pour la performance de notre équipe de France", ajoute Bernard Laporte.

Interrogé sur la question d'un surcoût pour la FFR, Bernard Laporte répond en mettant l'accent sur le "partage de la réussite" des Bleus: "Je crois que c'est la bonne chose. Moi je suis prêt. Vous savez que si l'équipe de France termine troisième, deuxième, première ou si elle fait le Grand Chelem, les Six Nations rétribuent l'équipe qui a ces résultats-là. Et moi je suis prêt à partager avec la Ligue une partie en fonction des résultats".

Et de conclure: "Je ne trouve pas logique de payer avant de voir, comme on dit. On paye très, très cher depuis dix ans pour ne pas gagner le Tournoi ou ne rien faire. C'est pour ça qu'on a voulu changer un petit peu l'état d'esprit et dire «Aidez-nous à gagner, produisez des joueurs qui vont nous aider à gagner avec notre équipe de France et on partagera les primes des Six nations avec grand plaisir»".

JA avec Laurent Depret