RMC Sport

XV de France: les accords pour la tournée en Australie dans l’attente

La Fédération Française de Rugby et la Ligue Nationale de Rugby n’ont pu pour le moment se mettre d’accord en ce début de semaine sur les modalités de la tournée en Australie. Le staff du XV de France souhaite bien disposer de 42 joueurs, contre 35 au préalable, mais les discussions, qui pourraient aboutir, ont tourné court, dans l’attente du feu vert sanitaire des autorités australiennes.

Un voyage au bout du monde, ça se mérite! Car la tournée en Australie du XV de France (trois tests les 7, 13 et 17 juillet) est proche du casse-tête sanitaire. Si l’accord concernant le contingent des Bleus est source de tractations depuis plusieurs jours entre la FFR et la LNR (on y revient), ces échanges n’ont pu véritablement avancer en ce début de semaine. Et pour cause: la Fédération française attend toujours que son homologue australienne ait réglé les modalités précises de quatorzaine des internationaux tricolores avec leurs autorités de tutelle.

Entre les lignes, sans pour autant sortir de leur lieu de villégiature, au moins pouvoir s’entraîner correctement dans le cadre de la préparation d’une rencontre internationale et ainsi ne pas être confiné de manière drastique dans une chambre d’hôtel vingt-quatre heures sur vingt-quatre comme ont pu l’être les tennismen qui ont participé à l’Open d’Australie en début d’année. La réunion prévue entre représentants de la FFR, LNR, le syndicat des joueurs Provale et celui des clubs Tech XV a donc tourné court lundi en soirée. Les participants ont convenu de se garder des créneaux chaque soir de la semaine selon l’évolution des échanges franco-australiens.

Ensuite, il faudra valider le nombre de joueurs participant à la tournée et leurs congés en suivant. A la base, la convention FFR-LNR prévoit un contingent de 35 internationaux et dix semaines sans match pour eux dans la foulée. Compte tenu des conditions sanitaires drastiques, qui excluent tout remplacement potentiel d’un joueur blessé et du rapprochement des tests, à savoir trois en deux semaines, ce qui n’est pas commun et surtout usant pour les organismes, le staff des Bleus souhaite emmener 42 joueurs.

Huit semaines sans match pour les internationaux et non dix

La compensation pour les clubs viendrait du fait de leur donner huit semaines de pause incompressible, ce qui les ferait revenir aux affaires du Top 14 lors de la 2e journée (et non la quatrième avec les dix semaines) de la saison 2021-2022. Les deux semaines restantes seront ensuite données à l’appréciation du club et du joueur concerné, plus tard dans la saison. Les clubs seraient favorables à ce scénario, d’autant que les finalistes ne seront pas concernés par cette tournée. Reste à avoir l’avis de Provale, qui souhaitait encore un peu de temps pour sonder les acteurs du terrain.

Pour ce qui est de la composition du groupe, il faudra encore attendre le verdict des demi-finales, qui tombera quatre jours à priori avant le départ de la délégation (le 23 ?), pour affiner la liste. On peut imaginer que cette tournée australe pourrait être confirmée en courant de semaine. L’intérêt financier est grand pour la fédération australienne. Son gouvernement, bien que prudent devant une possible recrudescence du virus sur place, en est bien conscient.

WT avec JFP