RMC Sport

Cyril Hanouna confond Christophe Galtier et Fabien Galthié, et se fait chambrer par le Top 14

La joie de Christophe Galtier après la victoire à Angers, synonyme de sacre pour le LOSC.

La joie de Christophe Galtier après la victoire à Angers, synonyme de sacre pour le LOSC. - Icon Sport

Sacré champion de France avec le LOSC dimanche soir, Christophe Galtier a, entre autre, reçu les félicitations de Cyril Hanouna. Enfin presque car l’animateur télé a en fait adressé son message à Fabien Galthié, le sélectionneur du XV de France.

Un Galtier peut en cacher un autre, ou presque. Dimanche soir, Christophe Galtier était comblé de bonheur, après le sacre de son équipe. Vainqueurs à Angers (2-1), les Lillois ont décroché le titre de champions de France. Copieusement félicité pour son travail dans le Nord, Christophe Galtier a également reçu un message de soutien de l’animateur télé Cyril Hanouna. "Qu’on supporte le LOSC ou pas, on ne peut être qu’admiratif de leur parcours! C’est énorme ce qu’ils ont fait! Un grand bravo aux joueurs et @FGalthie. C’est du très très lourd ce gars! Grosse perf! ", a-t-il écrit sur Twitter.

Sauf que Cyril Hanouna a confondu le Lillois Christophe Galtier et le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié. L’ancien demi de mêlée, au pays Basque pour animer une série d’entrainements dans des clubs amateurs, a dû être quelque peu surpris de ce message.

Sur les réseaux sociaux, la boulette de Cyril Hanouna a évidemment fait rire les internautes, et même la Fédération française de rugby. Le compte officiel du Top 14 a lui enfoncé le clou, en félicitant le LOSC pour son titre avec une photo de Fabien Galthié soulevant le bouclier de Brennus avec le Stade français (2002-2003).

Si Christophe Galtier peut lui savourer son titre de champion de France, Fabien Galthié est en plein travail. Il doit retrouver ses internationaux dans quelques semaines pour une tournée estivale en Australie. Trois rencontres sont au programme entre le 7 et le 17 juillet. Et casse-tête supplémentaire pour le sélectionneur tricolore, le XV de France devra évoluer sans les finalistes de Top 14, à cause d’un calendrier trop serré et de la quarantaine imposée par les autorités australiennes.

LL