RMC Sport

Mondiaux de biathlon: Chevalier-Bouchet s’offre l’argent sur le sprint

Anaïs Chevalier-Bouchet a signé une très belle course ce samedi pour prendre la deuxième place du sprint lors des Mondiaux de biathlon, à Pokljuka (Slovénie). La Française a pris la médaille d’argent derrière la favorite norvégienne Tiril Eckohff.

Et un podium de plus pour la France. Au lendemain des belles médailles d'argent et de bronze de Simon Desthieux et Emilien Jacquelin sur le sprint masculin, Anaïs Chevalier-Bouchet a terminé ce samedi à la deuxième place du sprint féminin lors des Mondiaux de Pokljuka, en Slovénie. Meilleure chance de médaille, la biathlète de 28 ans a parfaitement tenu son rang et est passée tout près de la victoire derrière Tiril Eckohff (10/10 au tir).

Impeccable sur les skis avec le meilleur temps sur la piste, la Française a laissé échapper le titre mondial sur le pas de tir. Après un sans-faute sur le couché, Anaïs Chevalier-Bouchet a commis une erreur sur le debout. Malgré un tour de pénalité, elle s'est arrachée pour grimper sur le podium et prendre une belle médaille d'argent devant la Biélorusse Hanna Sola (10/10 au tir).

"J’étais vraiment trop bien sur les skis. Après le relais mixte, je sentais que je n’avais pas encore digéré, mais vendredi je me suis dit que je tenais quelque chose, a expliqué la médaillée d'argent au micro de Eurosport. Là, sur la piste, c’était facile, c’était plaisant car cela allait bien. Il m’en manque une debout, c’est dommage, mais je suis quand même très satisfaite. Je voulais me reprendre après avoir foiré une course d’équipe. Je suis passé à autre chose, et aujourd’hui c’était bien. Cette piste me convient bien car il y a des bosses et des changements de rythme. Cette année, cela me correspond. C’est cool de commencer comme ça."

Nouveau podium dès dimanche?

Passée à côté du relais mixte inaugural de ces Mondiaux, avec quatre fautes sur sa dernière cible, Anaïs Chevalier-Bouchet voulait se rassurer et prendre sa revanche ce samedi. En grimpant sur la deuxième marche du poidum, elle a fait encore mieux. Quatre ans après avoir pris le bronze mondial à Hochfilzen, déjà en sprint, la Française réalise son meilleur résultat lors d'une course individuelle aux Mondiaux.

Cela a été un peu plus compliqué pour les autres biathlètes tricolores engagées sur la course. Avec une faute au tir, Justine Braisaz-Bouchet se glisse à la 21e place à une minute et 33 secondes de Tiril Eckohff. Julia Simon malgré un décevant 6/10 au tir est 23e et Anaïs Bescond (8/10 au tir) se contente de la 29e place.

En échouant à seulement 12 secondes de Tiril Eckohff lors de ce sprint, Anaïs Chevalier-Bouchet se retrouve dans une position idéale avant la poursuite féminine prévue ce dimanche (15h30) à Pokljuka. Simon Desthieux et Emilien Jacquelin, qui s'élanceront un peu plus tôt lors de l'épreuve masculine, pourraient bien lui donner des idées.

JGL