RMC Sport

Alphand salue Pinturault, son successeur: "Ravi et fier que le gros globe revienne en France"

Luc Alphand, dernier vainqueur français du gros globe de cristal avant Alexis Pinturault, a salué ce samedi sur RMC le triomphe de son successeur. "Un champion exceptionnel", selon ses mots, qui n'a pas tremblé sous la pression de Marco Odermatt.

Après 24 ans d’attente, le gros globe revient enfin à un Français. En remportant le géant de Lenzerheide (Suisse) ce samedi, Alexis Pinturault a décroché le graal: le gros globe de cristal. Le Français convoitait ce trophée depuis de nombreuses années, mais il lui avait jusque-là toujours échappé, la faute à des contre-performances en fin de saison ou à l’arrêt de la saison à cause du Covid-19 l’an passé.

"Une dynamique côté Odermatt ces dernières semaines"

"Je suis super content pour Alexis. Ça fait quelques années qu’il se bat et s’organise pour arriver à gagner le gros globe. Cette saison a juste été fantastique. Il a été impressionnant, très fort, alors qu’il y avait une dynamique du côté d’Odermatt ces deux dernières semaines", a réagi Luc Alphand ce samedi sur RMC. Il était alors le dernier Tricolore à avoir remporté le gros globe de cristal, en 1997. A l’époque, Alexis Pinturault avait six ans.

Pour être sacré dès ce samedi, Alexis Pinturault devait s’imposer et compter sur une contre-performance du jeune Suisse Marco Odermatt, son poursuivant au classement général. Et à Lenzerheide, le skieur de Courchevel n’a pas tremblé. "C’est un champion exceptionnel. Il a mieux résisté, a mieux développé son ski", a commenté Luc Alphand. Alexis Pinturault a d’abord bénéficié de la mauvaise première manche de son rival et a de son côté sorti deux descentes magistrales. Sûr de son ski, il a réalisé deux fois le meilleur temps, preuve de son "expérience" et sa "solidité", selon les mots de Luc Alphand. "Je suis ravi et fier que le gros globe revienne en France. Je suis soulagé pour lui", a-t-il également ajouté.

"Il répond à plein d’interrogations"

Alexis Pinturault ne s’est pourtant pas offert une fin de saison de tout repos, avec les victoires du Suisse sur le Super-G de Saalbach-Hinterglemm et le géant de Kranjska Gora, cumulées à ses ratés (Pinturault a enforuché sur la deuxième manche du slalom de Kranjska Gora). "J’ai un peu douté", a avoué Luc Alphand sur RMC. "Mais sur la semaine des finales, la météo était du côté d’Alexis et toutes les épreuves de vitesse (plus favorables à Marco Odermatt) ont été annulées".

"Il a été énorme aujourd’hui. Il répond à plein d’interrogations. Alexis, ce n’est pas le genre de gars à lâcher le morceau aussi facilement. Il efface aussi pas mal de frustration", a résumé Luc Alphand.

Dimanche, pour terminer la saison en beauté, Alexis Pinturault doit disputer le slalom de Lenzerheide. Mais cette fois sans pression: le gros globe de cristal est désormais bien à lui.

LL