RMC Sport

Violences sexuelles dans le patinage: Maracineanu hausse encore le ton avec Gailhaguet

Violemment critiquée par Didier Gailhaguet ce mercredi, Roxana Maracineanu lui a répondu avec virulence ce jeudi matin. La ministre des Sports réclame toujours la démission du président de la Fédération française des sports de glace (FFSG) et a même menacé de porter l’affaire devant la justice pour obtenir gain de cause.

Le patinage artistique français se trouve dans la tourmente alors qu’un scandale lié à des violences sexuelles y a éclaté depuis une dizaine de jours. Après les accusations de Sarah Abitbol contre son ancien entraîneur Gilles Beyer, les témoignages de victimes se sont multipliés et la ministre des Sports s’est emparée du dossier. Roxana Maracineanu a même reçu le président de la FFSG, Didier Gailhaguet avant de demander sa démission. 

Suite au refus du dirigeant, une terrible passe d’armes a débuté entre eux par médias interposés. Et au lendemain de la conférence de presse du patron du patinage tricolore, ciblant la responsable politique, l’ancienne nageuse a tenu à lui répondre avec fermeté au micro de RTL.

Maracineanu: "Plus intéressant de défendre son poste"

Aux arguments de Didier Gailhaguet estimant n’avoir rien à se reprocher dans des faits vieux de 30 ans, Roxana Maracineanu l’accuse de s’accrocher à son poste par tous les moyens. Président depuis 1998, le patron du patinage français n’a connu qu’une seule interruption lors de son mandat entre 2004 et 2007.

"Il trouve plus intéressant de défendre son poste, je ne suis pas étonnée parce qu'il est accroché à ce poste depuis longtemps, a lâché la ministre avant de l’accuser d’avoir dirigé la FFSG de manière contraire à la loi. Il était dans l'illégalité pendant des années en cumulant des fonctions qu'il n'avait pas à cumuler, de cadre technique d'Etat et de président de fédération." 

Maracineanu donne rendez-vous devant le juge?

Roxana Maracineanu reproche toujours au dirigeant d’avoir réintégré Gilles Beyer en 2001 malgré des accusations portant sur des comportements douteux. Le membre du gouvernement a réaffirmé sa volonté de voir Didier Gailhaguet quitter ses fonctions au sein de la Fédération française des sports de glace et menace d’utiliser tout l’arsenal judiciaire pour le faire tomber. 

L’ancienne nageuse avance même la possible stratégie qu’utilisera son adversaire devant le juge. "Sinon ça se réglera ailleurs, a-t-elle poursuivi. […] Lorsque l'on produira des témoignages au juge, il dira que je suis moralisatrice, que je suis violente..."

Jean-Guy Lebreton