RMC Sport

Boxe: Pacquiao battu par Ugas pour son retour, gros doutes pour la suite de sa carrière

Manny Pacquiao s’est incliné par décision unanime des juges lors de son combat face à Yordenis Ugas dans la nuit de samedi à dimanche à Las Vegas. Si le Cubain conserve son titre WBA des poids welters, l’avenir de la légende philippine parait plus qu’incertain à bientôt 43 ans.

Le titre ou la porte. Sans avoir clairement indiqué ses ambitions pour la suite, Manny Pacquiao avait laissé planer de sérieux doutes sur la suite de sa carrière en cas de défaite ce week-end face à Yordenis Ugas. Un peu plus de deux ans après son dernier combat, une victoire face à Keith Thurman en juillet 2019, "Pac-man" retrouvait le ring pour un duel face au Cubain, actuel détenteur du titre WBA des poids welters.

Dans une T-Mobile Arena de Las Vegas pleine à craquer pour le voir, le Philippin a livré une solide prestation. Mais, un peu moins mobile qu’à son habitude, le vétéran de 42 ans a fini par s’incliner au bout du douzième round par décision unanime des juges (115-113, 116-112, 116-112). Manny Pacquiao n’a jamais réussi à se défaire du jab de son adversaire et a concédé la huitième défaite de sa carrière en 72 combats (pour 62 victoires et 2 égalités).

Ugas rêve d’unifier les ceintures face à Spence Jr

Remplaçant au pied levé de Errol Spence Jr, forfait depuis le 11 août, Yordenis Ugas a parfaitement su contrer les assauts répétés de Manny Pacquiao. Plus actif que son rival, le Cubain a porté plus de coups (151 contre 130) pour convaincre les juges de lui offrir la victoire et ainsi conserver sa ceinture de champion WBA des welters. À 35 ans, il entend désormais obtenir un combat face à Errol Spence Jr, détenteur des titres WBC et IBF, afin d’unifier trois titres mondiaux.

"Merci à Manny Pacquiao de m’avoir donné cette opportunité. Je vous avais dit que j’étais le champion du monde WBA, a lancé le Cubain de 35 ans. C’est un grand compétiteur mais je suis le champion malgré mon immense respect pour lui. […] Tout le monde a dit que Manny était le champion, mais c’est moi. Il me reste à unifier. Errol Spence Jr est le prochain sur ma liste mais je veux d’abord qu’il récupère de sa blessure."

Pacquiao "ne sait pas" s’il reviendra sur le ring

Beaucoup de fans de Manny Pacquiao et de passionnés du noble art craignaient de la voir annoncer sa retraite en cas de défaite face à Yordenis Ugas. À l’issue de sa défaite, le Philippin n’a rien confirmé. Assez déçu de sa prestation, où ses presque 43 ans (il les fêtera en décembre) aussi bien que ses deux années d’inaction l’ont rattrapé, celui qui a détenu des titres mondiaux pendant quatre décennies a laissé plané le doute sur la suite de sa carrière.

"J’ai eu du mal à m’ajuster à son style. Je n’ai pas eu un bon départ. Mes jambes n’étaient pas au top et c’est pour cela que j’ai eu du mal à bouger, a brièvement analysé la légende de la boxe mondiale au micro de RMC Sport. Je remercie les fans d’être venus ce soir. J’apprécie l’effort malgré la pandémie. Je suis désolé d’avoir perdu ce soir. Pardon les gars. Je ne sais pas (si je vais revenir sur le ring, ndlr). Je vais me reposer et me relaxer. Je prendrai ensuite une décision."

Pacquiao et la présidentielle: "Je ferai une annonce le mois prochain"

Sans clairement indiquer s’il raccrochait les gants après cette défaite face à Yordenis Ugas, Manny Pacquiao a pourtant livré un indice sur la suite de sa carrière… en politique. Fort de son incroyable popularité aux Philippines, celui qui a déjà été membre du Congrès et sénateur dans son pays pourrait bientôt viser la présidence. À nouveau, "Pacman" n’a rien voulu confirmer mais a promis de bientôt prendre la parole.

"Je ferai une annonce le mois prochain. Je sais que je vais faire face à de plus gros problèmes qu’en boxe et mon but c’est d’aider les gens, a encore assuré Manny Pacquiao à destination du public. Pour les fans, j’ai vraiment apprécié votre soutien. […] J’espère que dans mes 26 ans de carrière je vous ai un peu rendu heureux. Bravo à Yordenis Ugas pour sa victoire, c’est la boxe."

>> La boxe, l'UFC, le MMA... les offres RMC Sport pour vous abonner

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport