RMC Sport

Djokovic maître de Bercy

Novak Djokovic

Novak Djokovic - -

Grâce à sa victoire en finale du Masters 1000 de Paris-Bercy face à David Ferrer (7-5, 7-5), ce dimanche, Novak Djokovic a conservé une chance de doubler Rafael Nadal pour redevenir n°1 mondial d’ici à la fin de la saison.

Et si Novak Djokovic coiffait Rafael Nadal sur le poteau ? Sa victoire face à David Ferrer en finale du Masters 1000 de Paris-Bercy (7-5, 7-5) ressemble fort à un signal envoyé à la concurrence. Le Majorquin est toujours leader au classement ATP, mais le n°1 de l’automne, c’est bien le « Djoker ». C’est simple : depuis sa défaite en finale de l’US Open face à son rival espagnol, le Serbe n’a perdu aucun de ses 17 derniers matches.

Face au tenant du titre, Novak Djokovic a pourtant souffert ce dimanche. Mené 5-3 dans le premier set, il parvient à renverser la vapeur pour l’empocher 7-5. Un scénario renouvelé dans la deuxième manche : le n°2 mondial s’agace et part facilement à la faute. A tel point que, incrédule, il en vient à jeter sa raquette sur une nouvelle faute en coup droit. Trahi par son service et de nouveau mené 5-3, il s’accroche, fait courir un David Ferrer épuisé par des échanges marathon. Et Djokovic s’impose au mental, en deux sets (7-5, 7-5). Pour Patrice Dominguez, membre de la Dream Team RMC Sport, l’écart entre Djokovic et Ferrer est encore grand : « C’est un joueur remarquable mais contre le "Big Four", il n’y arrive pas, à l’exception du match contre Nadal (en demi-finale ndlr), où il a fait le match de sa vie. »

Favori à Londres ?

Avec sa victoire à Bercy, le Serbe remporte son sixième titre de la saison, le 40e de sa carrière. Mieux : il empoche là son troisième tournoi consécutif, après Pékin et Shanghai. Une première depuis 2011 et sa formidable première moitié de saison. De là à faire de Djokovic le favori du Masters de Londres ? « Il a gagné le Masters l’année dernière, rappelle le directeur du tournoi parisien, Guy Forget. Il est dans une spirale de victoires, extrêmement confiant. Je pense qu’il est favori mais je ne sais pas comment il va récupérer de ses efforts. Nadal a semblé avoir un peu de mal à contrôler ses balles cette année mais a été époustouflant lui aussi depuis sa reprise en début de saison. Ça risque de se jouer entre les deux hommes. »

Au classement ATP, « Nole » ne compte plus « que » 1420 points de retard sur Rafael Nadal. De quoi espérer doubler son rival espagnol, redevenu n°1 mondial début octobre. Mais la tâche s’annonce compliquée. « Etre n°1 mondial, c’est important pour les joueurs, confirme Patrice Dominguez. Et puis quand on a été n°1, être n°2 ne représente rien ! Mais ça ne dépend pas que de Djokovic. Les probabilités sont quand même assez réduites. » Le Serbe ne pourra en effet récupérer son trône qu’en cas de parcours sans faute dans la capitale anglaise la semaine prochaine, mais également lors de la finale de la Coupe Davis contre la République tchèque (15-17 novembre). Il lui faudra aussi compter sur deux défaites de Nadal à Londres.

A lire aussi :

>> Bercy : Revivez la victoire de Djokovic face à Ferrer

>> Dominguez : « Gasquet, je le vois 5e ou 6e mondial »

>> Pitkowski : « Gasquet touche le Graal »

Apolline Bouchery avec Eric Salliot