RMC Sport

Masters Londres: Medvedev brise le rêve de Nadal et rejoint Thiem en finale

Jamais sacré dans le Masters de fin de saison qui réunit les huit meilleurs mondiaux, Rafael Nadal s'est incliné ce samedi en demi-finale à Londres, battu par Daniil Medvedev (3-6, 7-6, 6-3). Le Russe rejoint Dominic Thiem en finale.

Le Russe Daniil Medvedev (numéro 4) a brisé le rêve de Rafael Nadal (deuxième à l'ATP) d'un premier sacre au Masters, en le battant en demi-finale (3-6, 7-6, 6-3), ce samedi à Londres. Jamais sacré dans le tournoi des maîtres, l'Espagnol a raté le coche. 

Il semblait pourtant bien parti, en prenant la première manche malgré un début de match compliqué. Bousculé par des premières balles surpuissantes et des renvois appliqués, le Majorquin avait fini par comprendre le jeu de son adversaire et le surprendre tactiquement avec des montées au filet, des volées et des revers dévastateurs.

Toujours pas de sacre pour Nadal

Mais le Russe a recollé en remportant le tie-break de la deuxième manche, troisième jeu décisif perdu par le numéro deux mondial depuis le début du tournoi. Il n'y a guère eu match dans le troisième set, après un break pris à 4-3 et non compensé par Nadal, qui ne remportera donc toujours pas de premier Masters en carrière.

"J'avais une belle opportunité, et j'ai perdu une belle opportunité. Bien joué de sa part, il a très bien joué, je lui souhaite bonne chance. Je pense que j'ai réussi suffisamment de choses dans ma carrière pour ne pas chercher d'excuses avec la pression. J'ai joué et gagné des matches et des tournois dans des situations plus compliquées. J'ai joué un mauvais jeu, il a fait quelques beaux points, j'ai fait quelques erreurs. De petits détails ont eu de grandes conséquences", analyse à chaud Rafael Nadal.

En finale, dimanche, il rencontrera l'Autrichien Dominic Thiem (numéro 3 mondial) qui s'était défait plus tôt du numéro 1 Novak Djokovic, en trois sets, (7-5, 6-7, 7-6). Place aux jeunes donc pour cette finale, un an après le sacre de Stefanos Tsitsipas. 

dossier :

Rafael Nadal

La rédaction avec AFP