RMC Sport

Nadal impitoyable avec Monfils

Gaël Monfils

Gaël Monfils - -

Balayé en seulement 1h15 par Rafael Nadal (6-2, 6-2) en quart de finale du tournoi de Barcelone, Gaël Monfils est en retard sur ses temps de passage à moins d’un mois de Roland-Garros.

C’était juste avant que la pluie ne tombe sur Barcelone. Rafael Nadal avait dû apercevoir les nuages et se dire qu’il ne devait pas traîner ce vendredi sur la terre battue catalane. Son quart de finale, le numéro 1 mondial l’a bouclé en une heure et quinze minutes. Avec la complicité involontaire de son adversaire du jour, Gaël Monfils. Battu en deux manches (6-2, 6-2), le Français n’est pas parvenu à opposer un semblant de résistance au récent vainqueur du tournoi de Monte-Carlo pour la septième fois consécutive.

« Il n’y a pas eu de miracle, explique Patrice Dominguez, l’ancien DTN du tennis français. Tout simplement parce que Rafael Nadal monte en régime, qu’il prend confiance et que sur terre battue, ça le rend extrêmement dangereux. Et dans le même temps, Gaël Monfils n’est pas encore à son meilleur niveau. Il est impuissant, parce que du fond du court, Nadal tient mieux la balle que lui. Et en percussion vers l’avant, Nadal est plus performant. Donc finalement, il n’y a pas eu photo. »

Au lendemain de sa victoire sur son compatriote Richard Gasquet (6-4, 7-6), le numéro 9 mondial a pu mesurer le chemin qu’il lui reste à parcourir jusqu’à Roland-Garros dans un mois. « C’est une performance qui doit le laisser perplexe, souffle Patrice Dominguez. On a clairement vu ses lacunes du moment. On ne peut pas être véritablement optimiste pour Roland-Garros. Mais on se dit qu’il y a encore quatre semaines, qu’il va falloir mettre les bouchées doubles à l’entraînement et que les Français ne peuvent que monter en régime. » Qui a parlé de méthode Coué ?

dossier :

Gaël Monfils

LP avec GQ