RMC Sport

Paris-Bercy : Djokovic n’avait plus la force

Novak Djokovic

Novak Djokovic - -

A la surprise générale, Novak Djokovic a été éliminé par Sam Querrey (0-6, 7-6, 6-4) dès son entrée en lice au Masters 1000 de Paris-Bercy ce mercredi. Même sanction pour Richard Gasquet, qui doit faire une croix sur le Masters de Londres.

Avec les absences de Roger Federer et Rafael Nadal, Novak Djokovic était forcément la grande attraction du Masters 1000 de Paris-Bercy édition 2012. Malheureusement, l’ex et futur numéro 1 mondial (à partir de lundi) n’a foulé le court parisien que pour un petit match. Douteux avant le début du tournoi en raison d'une grippe, le Serbe a flanché face à l’Américain Sam Querrey (0-6, 7-6, 6-4). Et pourtant tout avait si bien commencé. Arrivé sur le court avec un masque de Dark Vador, en clin d’œil à Halloween et certainement au rachat de la franchise Star Wars par les studios Disney, le « Djoker » semblait bien décidé à faire le show.

Le spectacle, le récent vainqueur des tournois de Pékin et Shanghai l’a fait… pendant une petite demi-heure durant laquelle il a remporté 8 jeux consécutifs (6-0, 2-0). Alors qu’il semblait se diriger vers une qualification facile pour les huitièmes de finale, le vainqueur de l’édition 2009 a étrangement coulé à pic. Poussé dans ses retranchements, Novak Djokovic n’a pas su répondre au combat imposé par un Américain libéré, auteur de 18 aces et sauveur de 6 balles de break. Pour la première fois depuis le Masters 1000 Miami de 2010 (face au Belge Olivier Rochus), « Nole » s’incline dès son entrée en lice dans un tournoi ATP

Gasquet préfère positiver

« J'ai joué un grand tennis au début du match. Pendant le deuxième set, j'avais déjà du mal physiquement. Et après, j'ai galéré dans tous les jeux. Physiquement, je suis cassé, reconnaît le Serbe, qui a également fait un aller-retour express à Belgrade dimanche dernier afin de rendre visite à son père hospitalisé. Le bon côté, c'est que j’ai un peu le temps pour me reposer avant Londres. J'ai connu des moments difficiles ces dernières semaines, des choses inhabituelles, d'ordre privé dont je ne préfère pas parler. » Le public parisien a également perdu l’un de ses autres joueurs majeurs : Richard Gasquet.

Le Biterrois a vu son aventure dans la capitale s’arrêter prématurément ce mercredi dès le 2e tour du tournoi. Le Français est tombé face à Kevin Anderson, un 39e mondial en état de grâce. Demi-finaliste en 2007, Gasquet s’est incliné en trois sets (7-6, 4-6, 6-1) et a fait une croix définitive sur une place de titulaire pour le Masters de Londres. « Une désillusion ? On ne va pas non plus employer des mots de malade… Je suis déçu, hyper déçu, explique l’actuel 12e mondial. Mais je suis quand même très content de ma saison. C’est largement ma deuxième meilleure saison après 2007. »

Le titre de l'encadré ici

Llodra s’offre Isner, Simon en patron |||

Si le public parisien a perdu Richard Gasquet, il peut se réjouir de voir Michaël Llodra continuer son aventure au Masters 1000 de Paris-Bercy. Devant son public, le Français, qui a annoncé mardi qu’il mettra fin à sa carrière en 2013, s’est offert John Isner ce mercredi au 2e tour du tournoi. L’actuel 121e joueur mondial, bénéficiaire d’une wild-card, s’est débarrassé du géant américain, tête de série numéro 10, en deux sets (6-4, 7-6). Le Parisien retrouvera un autre gros morceau en huitièmes de finale, l’Argentin Juan Martin Del Potro, tombeur du Colombien Alejandro Falla (6-2, 6-2). Ça passe également pour Gilles Simon. Le Niçois s’est tranquillement qualifié face au Roumain Victor Hanescu (7-5, 6-3). « Gillou » sera opposé au Japonais Kei Nishikoripour une place pour les quarts de finale du tournoi. Malgré une belle résistance dans le premier set, Paul-Henri Mathieu a subi la loi d’Andy Murray. L’Ecossais était trop fort pour le Français et s’impose en deux manches (7-5, 6-3). Il affrontera le Polonais Jerzy Janowicz au prochain tour.

dossier :

Novak Djokovic

Alexandre Mispelon avec Eric Salliot