RMC Sport

Coupe Davis - Pitkowski : ''On l’a déjà fait contre l’Allemagne''

-

- - -

Consultante tennis et membre de la Dream Team RMC Sport, Sarah Pitkowski a analysé la défaite du double français Herbert-Mahut en demi-finale de la Coupe Davis face à la Croatie. L’ancienne joueuse tricolore reconnait que le troisième simple à venir, décisif pour la victoire finale, sera compliqué à aborder. Mais elle rappelle le précédent de 2014, où les Bleus, alors menés 2-1 par l’Allemagne avant le dernier jour de compétition, avaient renversé la vapeur.

« On a eu une paire en face qui a bien joué le coup et qui les a déstabilisés. Ce n’est pas une paire qui jouait nécessairement le jeu de double habituel qu’ils rencontrent sur le circuit. Dodic et Cilic ne faisaient pas systématiquement service-volée. Il y avait des coups de fond de court à jouer et cela les a peut-être un petit peu perturbés dans la manière d’aborder les points.

A lire aussi : Yannick Noah allume Gaël Monfils

Herbert et Mahut ont joué au même niveau tous les deux. Il leur a peut-être manqué le fait de se livrer à 100, 110, 150 %. On a senti une légère petite retenue. Il n’y en a pas un qui a eu une baisse notoire de niveau. Cilic ? Il risque de payer ses efforts. Mais il va être aussi survolté. Dans l’euphorie, la fatigue vous marque moins. L’état d’esprit est différent. Ce qui est vraiment dommageable et là où on pourrait se poser des questions, c’est si l’équipe de France perd et que cette défaite face à la Croatie relève encore d’un seul adversaire alors que de notre côté, nous avons tellement de réservoir. On arrivera difficilement à trouver une explication logique.

« Gasquet ne pourra pas jouer le tennis qu’il a joué contre Coric »

On a Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils qui sont obligés de se retirer sur blessure et pourtant on aligne une équipe ultra compétitive. Ils ont un Borna Coric qui est en convalescence, un Marin Cilic qui semble laisser entrevoir quelques pépins physiques et avec un seul homme, ils ramènent deux points, peut-être un troisième. Ça reste frustrant autant pour le staff, la Fédération Française de tennis que pour les observateurs.

A lire aussi - Noah : "La patrie est en danger mais on va se bagarrer jusqu'au bout"

Le match de dimanche va être un match extrêmement difficile. Richard devra élever son niveau de jeu. Il ne pourra pas jouer le tennis qu’il a joué contre Borna Coric. Il n’a pas eu une opposition très rude. Là, il aura un vainqueur de Grand Chelem, un homme avec de l’expérience qui vient de gagner deux matches importants. Il y aura une motivation décuplée de la part de Cilic, il y aura le public. Richard doit sortir un match incroyable, lui qui n’a pas de repères ces derniers temps suite à sa blessure aux abdominaux. Il revient tout doucement à la compétition. Une chose est sûre : il devra élever son niveau de jeu. Il reste une petite chance (de remporter la demi-finale, ndlr). On l’a déjà fait face à l’Allemagne (en 2014, en quart de finale, ndlr). Les chances sont minces. On a, d’un côté un Marin Cilic 11e mondial et un Richard Gasquet qui revient à la compétition. »