RMC Sport

Dominguez : « Tous les indices laissaient penser que Tsonga jouerait »

Patrice Dominguez

Patrice Dominguez - AFP

Pour Patrice Dominguez, membre de la Dream Team RMC Sport, le flou persiste sur l’absence de Jo-Wilfried Tsonga au sein du double français, ce samedi en finale de la Coupe Davis. L’ancien DTN s’attendait à ce que le n°1 français soit de la partie.

L’absence de Jo-Wilfried Tsonga au sein du double français ce samedi interpelle Patrice Dominguez. L’ancien DTN, membre de la Dream Team RMC Sport, s’attendait pourtant à voire le n°1 français associé à Richard Gasquet face à Stanislas Wawrinka et Roger Federer. Il a finalement vu Julien Benneteau à la place du Manceau. « Il faut comprendre la chronologie des choses. Gasquet et Tsonga se sont parlés hier (vendredi, ndlr), ils étaient prêts à jouer, explique-t-il. Jo a dit : "j’ai perdu (face à Wawrinka vendredi) mais ça va marcher, ça va fonctionner".

Tous les indices, comme le comportement des joueurs, laissaient penser que c’était l’équipe prévue depuis longtemps même dans la tête du capitaine, explique-t-il. Arnaud Clément s’était dit que ce serait ‘’Jo’’ avec Richard parce que ce sont deux costauds, deux joueurs d’expérience qui s’apprécient. ‘’Jo’’ est un leader capable d’aller chercher les gros matches. Et puis coup de théâtre, à 1h30 du match, ça commence à bruisser que ‘’Jo’’ ne jouerait pas. Il y a certainement eu des explications dans le vestiaire.

« Ça a permis à Federer de se rassurer physiquement »

Beaucoup d’anciens joueurs sont allés réconforter l’équipe de France. On ne sait pas pourquoi Jo ne joue pas. Julien Benneteau l’a appris 45 minutes avant de jouer. Il s’est échauffé longuement pour disputer cette partie. Malgré les conditions difficiles, il a fait un gros match. Richard n’aime pas être dans le rôle du leader qui va chercher l’autre. Il a joué tendu, inhibé, il a raté les occasions dans le deuxième set au moment où le match pouvait basculer. »

Au-delà de la défaite du double (6-3, 7-5, 6-4) qui permet à la Suisse de reprendre l’avantage, la forme retrouvée de Federer inquiète Patrice Dominguez. « Finalement, on perd ce match trois sets zéro. Les Suisses ont très bien joué et ça a permis à Federer de faire un autre match en roue libre et de se rassurer physiquement. On se retrouve dans une situation où on est menés 2-1 et avec Federer qui a oublié qu’il avait mal au dos. En principe, Jo devrait jouer demain (dimanche) mais quand on sait comment ça s’est passé… Au moment des hymnes, on a vu la larme à l’œil de Jo-Wilfried Tsonga. Les joueurs de l’équipe de France et ceux qui les accompagnent, comme Edouard Roger-Vasselin, ont réconforté un joueur qui laissait passer son rêve. »

la rédaction