RMC Sport

Djokovic aiguise ses armes

-

- - -

Comme à Indian Wells la semaine dernière, Novak Djokovic se mesurera au numéro 1 mondial Rafael Nadal ce dimanche (19h). Un défi à la hauteur des ambitions du Serbe, déjà vainqueur cette saison de l’Open d’Australie et des tournois à Dubaï et Indian Wells.

Les retrouvailles risquent d’être explosives. Retrouvailles car pour la première fois depuis 2007, Novak Djokovic et Rafael Nadal vont s’affronter à Miami. A cette époque, c’est le Serbe qui ressort vainqueur de leur seul affrontement en Floride à ce jour. Une première pour « Nole » qui ira jusqu’à comparer ce succès à la « plus belle victoire de sa carrière ». Depuis, le bilan entre les deux hommes s’élève à 24 confrontations pour une balance encore largement favorable à l’Espagnol (16-8).

Après avoir battu trois fois Roger Federer lors de leurs trois dernières confrontations en 2011, le récent vainqueur de la Coupe Davis se frotte désormais au numéro 1 mondial. Comme à Indian Wells la semaine dernière pour ce qui sonne comme une parfaite revanche. Le Serbe reste même sur une incroyable série de 23 victoires de rang sur l’année, soit trois de moins qu’Ivan Lendl, mais encore loin du recordman, John McEnroe (39). « Si Djokovic veut devenir numéro 1 mondial, ça passe par une victoire dans les grands rendez-vous contre les meilleurs joueurs du monde, confie Patrice Dominguez. Ce match constitue une étape lourde de conséquences sur le plan psychologique et mathématique pour le classement. »

De quoi inquiéter Rafael Nadal. D’autant que le Majorquin ne s’est pas montré satisfait de sa prestation en demi-finale contre Roger Federer, pourtant battu 6-3, 6-2 en demi-finale. « J’ai perdu un peu de concentration et de rythme dans le deuxième set, d’intensité dans mes déplacements et mes frappes. J’ai commencé à jouer plus défensif. Contre un joueur comme Novak, ce sera impossible de gagner en jouant de cette manière. » Patrice Dominguez abonde : « Ça s’annonce explosif dans la mesure où Djokovic reste sur une série impressionnante de victoires et que Nadal n’a probablement jamais aussi bien joué depuis le début de la saison qu’en ce moment. »

P.Ta.