RMC Sport

Masters 1000 de Paris-Bercy: Monfils en a marre qu'on lui parle du Masters

Après sa victoire contre son compatriote Benoît Paire ce mercredi au deuxième tour du Masters 1000 de Paris-Bercy, Gaël Monfils n'était pas d'une humeur ravie. Le Français en a marre d'entendre parler d'une qualification pour le Masters de Londres en fin de saison.

C'est un peu cliché mais en ce moment, Gaël Monfils prend les matchs les uns après les autres. Après sa victoire contre Benoît Paire au deuxième tour du Masters 1000 de Paris-Bercy, le Français confiait sa fatigue physique. Et surtout sa lassitude vis-à-vis des discours évoquant sa potentielle qualification pour le Masters de Londres.

"Je vais être super honnête: je suis mort physiquement et mentalement depuis la tournée asiatique, explique La Monf'. J'ai pris une claque après l'Asie, parce que je n'ai pas bien joué, je ne me sentais pas bien, je trouvais que mon niveau de jeu avait énormément baissé. Et après, ça a commencé à se dégrader physiquement, j'ai commencé à avoir plus de pépins, mais surtout mentalement."

"Je me suis stressé tout seul"

"Le mot est peut-être fort mais les gens me saoulent avec le Masters, on m'en parle depuis l'Asie, c'est saoulant, poursuit le joueur qui affrontera Radu Albot en huitième de finale. Mon objectif en fait, c'est vraiment de finir dans le top 10. Si j'ai une place pour aller au Masters, tant mieux. Mais le Masters, je ne suis pas si loin, mais je suis quand même très loin, et j'ai accumulé toute cette pression. Je me suis stressé tout seul sur pas mal de choses, et jouer stressé, c'est compliqué."

dossier :

Gaël Monfils

La rédaction avec AFP