RMC Sport

Open d’Australie: Kyrgios averti pour dépassement de temps... avant le début du match

Nick Kyrgios et Thanasi Kokkinakis, associés en double à l'Open d'Australie ce samedi, ont réussi à écoper d'un avertissement pour dépassement de temps avant même le premier point de leur match face au duo Lloyd Harris-Julian Knowle. Une mésaventure qui n'a pas empêché les Australiens de s'imposer facilement, 6-2, 6-4.

Quand Nick Kyrgios est sur un court de tennis, le spectacle est garanti, il se passe toujours quelque chose d'inattendu. L’Australien, associé à son ami et compatriote Thanasi Kokkinakis, lui aussi éliminé en simple, a réalisé une entrée fracassante dans le tableau du double messieurs de l'Open d'Australie, avec une victoire pleine d’autorité (6-2, 6-4) sur la paire Harris/Knowle. Mais les deux hommes ont surtout régalé en récoltant un avertissement pour dépassement de temps, avant même de disputer le premier point du match. Incroyable.

L’après-midi a dû être bien longue pour l’arbitre qui a été obligée de se justifier alors que les deux hommes échangeaient depuis leur chaise pendant que leurs adversaires attendaient sagement sur le court qu’ils daignent se lever. "Vous ne pouviez pas simplement nous avertir: 'Les gars, êtes-vous prêts ?'", s’est agacé Nick Kyrgios après s’être levé de sa chaise, concédant tout de même à l’arbitre, pour finir, et clore la discussion: "Vous faites votre boulot."

Contre Thiem, Kyrgios a aussi fait du Kyrgios

La veille, Dominic Thiem (3e mondial) s'est montré trop solide et trop serein pour la folie de Nick Kyrgios (47e), qu'il a battu 4-6, 4-6, 6-3, 6-4, 6-4, au 3e tour de l'Open d'Australie. Dans une ambiance électrique, le tennis champagne de l'Australien a bien fonctionné pendant les deux premiers sets. Injouable, l'Australien, galvanisé par une foule acquise à se cause, a remporté la deuxième manche sur un ace servi à la cuillère.

Dans la foulée, Kyrgios s'est offert deux balles de break dans le premier jeu du troisième set. A ce moment-là, "s'il avait fait le break, le match était fini", a commenté Thiem en reconnaissant avoir alors "senti l'odeur de la défaite". Mais l'Autrichien a finalement recollé à deux sets partout.

Dans la cinquième manche, Kyrgios était sur un fil, et a fait du Kyrgios. Ayant crié "sit (descends)" à la balle en plein échange, il a perdu le point pour "gêne". "Vous êtes sérieux? Vous dites que ça c'est une gêne, quand les cris de certains joueurs n'en sont pas? Les cris de (la joueuse bélarusse Victoria) Azarenka ça va, mais ça non?", a lancé le joueur australien à l'arbitre.

Dans le septième jeu, la solidité de Thiem a pris le dessus et l'Autrichien a fait le break et pris un avantage définitif, malgré le soutien inconditionnel et bruyant de la foule pour ce dernier match avant un reconfinement de la population de Melbourne pour cinq jours.

QM