RMC Sport

Joyeux anniversaire Rafa !

Nadal, en route pour égaler le record de Borg

Nadal, en route pour égaler le record de Borg - -

Pour son 25e anniversaire, l’Espagnol a atteint sa sixième finale à Roland-Garros en disposant en 3h17 de l’Ecossais Andy Murray (6-4, 7-5, 6-4). Déjà vainqueur de l’épreuve à cinq reprises, Nadal peut égaler dimanche le record de Borg.

L’Espagnol a croqué son 25e anniversaire à pleines dents, mais c’est Andy Murray qui a dégusté. L’Ecossais, quatrième joueur mondial, a fait office de pièce (dé)montée, vendredi sur le court Philippe Chatrier. S’il a fallu 3h17 pour en venir à bout, ce qui fait dire à Nadal qu’il a « eu l’impression de joueur un match en cinq sets », le natif de Dunblane fut mis sous l’éteignoir. Un chiffre illustre la domination du Majorquin : Murray, joueur d’attaque, n’est venu que 23 fois à la volée (pour 16 conclues par un point gagnant).
Le n°1 mondial a pris son rival à la gorge, retrouvant cette balle lourde, puissante, et travaillée qui fait faire l’essuie-glace à ses challengers. Parfois mis en difficulté sur son service, Nadal s’est montré encore meilleur quand il fallu mettre la pression sur la mise en jeu de Murray (46% de balles de break converties contre 17% pour l’Anglais). « Nadal a été meilleur sur les points importants », analyse Patrice Dominguez, ancien DTN du tennis français.

A un match d’égaler le record de Borg

Le Taureau de Manacor s’est surtout montré beaucoup plus convaincant que lors de ses quatre premiers tours laborieux. « Mon match en quarts (6-2, 6-3, 7-6 contre Soderling) m’a fait du bien. Je me suis libéré, j’ai retrouvé la confiance, et je me dis que je n’ai plus besoin de douter », raconte l’Espagnol. Regonflé, Nadal débarque en finale avec des arguments retrouvés. Mieux, il peut faire bégayer l’histoire écrite en 1981 par Bjorn Borg. Il tentera d’égaler le record de victoires détenu par le Suédois (6). De quoi rendre ce 25e anniversaire inoubliable. 

Louis Chenaille (avec R.M., C.Z.)