RMC Sport

Nadal : « On ne peut rien prédire »

Rafael Nadal

Rafael Nadal - -

Impressionnant de facilité depuis le début de la quinzaine, Rafael Nadal s’attend à livrer un vrai bras de fer contre son compatriote David Ferrer, ce vendredi en demi-finale de Roland-Garros. Un adversaire dont il loue les qualités.

De quelle manière David Ferrer pourrait venir contrecarrer vos plans ce vendredi, en demi-finale ?

Son jeu est difficile pour tout le monde, sur toute surface et en particulier sur la terre. C'est un athlète complet, il est très difficile à jouer. Il a un déplacement extraordinaire. Il est sans doute le meilleur du monde. Il est capable de renvoyer très fort et avec beaucoup de puissance, à plusieurs reprises. Ce sera un match très dur. Si je veux atteindre la finale, le seul moyen que j'ai, c'est de jouer mon meilleur tennis et d’être agressif.

Vous avez souvent répété que Ferrer méritait un bien meilleur palmarès que celui qu’il possède…

J'ai toujours dit qu'il est très méritant. Mis à part le fait que je m'entende très bien avec lui, il a un niveau impressionnant. Il a des résultats exceptionnels. Il est très régulier depuis déjà beaucoup d'années. Il a fait une saison sur terre battue magnifique. En fait, il perd seulement contre les meilleurs du monde ! Parfois, il a tout de même gagné… mais j’espère qu’il ne gagnera pas ici, ça c'est sûr ! Je ne vais pas dire le contraire !

Dans l’autre demi-finale s’affronteront deux joueurs que vous connaissez bien : qui de Federer ou de Djokovic a le plus de chances de s’imposer ?

Je ne sais pas... Je n'en sais rien. Cela dépend des sensations personnelles. Je ne sais pas si Djokovic se sent en confiance ou non... C'est toute une série de facteurs, le mental,… Les matches entre les meilleurs du monde se tiennent à peu de choses. On ne peut pas faire de pronostics. D’ailleurs, qui aurait pu dire l'année dernière que Federer battrait Djokovic... C'est un sport où l'on ne peut pas vraiment prédire.