RMC Sport

Pitkowski : "Le forfait de Monfils est une énorme tuile"

Sarah Pitkowski

Sarah Pitkowski - AFP

Victime d’une infection virale, Gaël Monfils a déclaré forfait pour Roland-Garros (22 mai – 5 juin). Pour Sarah Pitkowski, membre de la Dream Team RMC Sport, l’absence de la « Monf’ » est un énorme coup dur pour le clan français et l'attractivité du tournoi.

« C’est un coup dur pour le tournoi et le clan français car on mettait tous les espoirs en Gaël pour être le Français qui mènerait le contingent en deuxième semaine, voire plus car lorsqu’on rêve d’un titre à Roland-Garros on y associe souvent Gaël Monfils. Donc c’est vraiment une énorme tuile pour le clan français et le tournoi. Et on est aussi un petit peu inquiet car les dernières nouvelles qu’on a est qu’il a été hospitalisé ces derniers jours pour une infection virale. A ce jour, il est trop affaibli pour pouvoir s’aligner sur le tournoi.

A lire aussi >> Monfils déclare forfait ! 

Souvent, on n’a pas vu Gaël Monfils quelques jours ou semaines avant Roland-Garros parce qu’il avait des petits pépins et pourtant il était toujours là sur le court, car c’est le tournoi de sa vie. Il ne l’a manqué qu’une seule année, en 2012, contraint et forcé par une blessure au genou. C’est dire que si aujourd’hui il déclare forfait, qu’il ne se donne même pas la chance de dire "j’essaye", car les organisateurs peuvent repousser son 1er tour jusqu’à mardi, c’est qu’il sait que même en trois ou quatre jours il ne peut pas retrouver des forces pour pouvoir être compétitif. Ses meilleures performances, il les a quasiment faites en étant peu préparé. On ne mettait pas trop d'espoir en Gaël, on se disait "on verra" quand il sera sur le court. Et puis il y avait la magie qui opérait, qui faisait qu’il était capable de se transcender même s’il n’était pas à 100%. Si aujourd’hui il est forfait, c’est qu’il n’aurait pas été capable de pouvoir aller au bout d’un match en trois sets, et encore moins en cinq sets. »

« Quels seront les chouchous du public ? »

« Quels seront les chouchous du public ? Sincèrement c’est la première réflexion qui m’est venue. Est-ce qu’on va reporter toute notre attention sur Djokovic ? Certes il est ultra-favori, mais nous les Parisiens on aime plutôt les gentils outsiders. Est-ce qu’on va jeter notre dévolu sur Rafael Nadal, dont on voudrait qu’il aille chercher la Decima ? Sur un Andy Murray qui est aujourd’hui extrêmement performant sur terre battue ? Je pense que les premiers jours et les dramaturgies des premiers tours pourraient nous donner le fameux chouchou qu’on va pousser jusqu’au bout. »

A lire aussi >> Roger Federer est forfait 

dossier :

Gaël Monfils