RMC Sport

Roland-Garros : de beaux défis pour Monfils, Tsonga et Simon

-

- - AFP

Gilles Simon, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga se sont qualifiés pour les 8e de finale de Roland-Garros ce vendredi. Les trois Français devront se mesurer à un tout autre défi au prochain tour. Avec en tête d’affiche un alléchant Federer-Monfils.

Monfils, ce showman

Comme si l’on pouvait espérer un match simple avec Gaël Monfils. Le Français a eu toutes les peines du monde pour venir à bout de Pablo Cuevas ce vendredi (4-6, 7-6, 3-6, 6-4, 6-3). A deux reprises, le Français a attendu d’être dos au mur pour réagir. Une petite alerte médicale et des dizaines de ola du public plus tard, la Monf’ a bouclé son troisième tour avant que la nuit tombe. L’essentiel est là.

Pour le reste, rien de rassurant. En 8e de finale, Monfils retrouvera son vieil ami Roger Federer, tombeur ultra facile du Bosnien Damir Dzumhur (6-4, 6-3, 6-2). Le Suisse arrivera donc tout frais. Et confiait même, tout sourire, vouloir affronter le Français... qui l’a battu lors de leurs deux derniers duels sur terre battue (à Monte-Carlo et en Coupe Davis l’an dernier). Ça promet.

Tsonga en patron

Le vent et le manque de luminosité n’ont pas réussi à faire douter Jo-Wilfried Tsonga. Le Français, 15e mondial, est en pleine forme et n’a fait qu’une bouchée de Pablo Andujar, spécialiste de terre (7-6, 6-4, 6-3). Les clés du match en main, le Manceau affichait un air serein et, chose rare, un large sourire sur son banc. En 8es, il devra toutefois se frotter à la montagne Tomas Berdych, qui a éliminé Benoit Paire après quatre sets de provocations mais aussi de fautes directes. Sur le papier, le Tchèque, tête de série n°4, fait figure de favori. Mais si Tsonga, physiquement en forme, reste calme...

Simon a fini par maîtriser

Une victoire presque en forme de crève-cœur pour Gilles Simon qui, à l’expérience et après un très beau match, a fini par sortir son compatriote Nicolas Mahut (6-2, 6-7, 6-7, 6-3, 6-1). Le n°1 français, sans être éblouissant, a fait parler son expérience pour gérer sa fin de rencontre. Il lui faudra plus de punch et de régularité en 8es de finale, face à Stanislas Wawrinka. Même si le Suisse n’est pas dans la forme de sa vie.

« Ça sera une style de jeu complètement différent. Il sait que ce sera un gros combat du fond du court, c'est plus dans sa filière, résume Nicolas Mahut, bon perdant. Stan, c'est un joueur qui a un revers bien plus percutant que le mien, mais qui utilise assez peu le revers coupé, contrairement à moi. Donc je pense que Gilles, ça va le rassurer. Et physiquement, je pense qu'il aura le temps de bien récupérer. » Certainement le plus équilibré et le plus indécis des 8es de finale impliquant un Français.

En attendant Chardy et Gasquet...

Restent deux Français qui n’ont pas disputé leur troisième tour dans ce Roland-Garros : Richard Gasquet et Jérémy Chardy. Le premier a bouclé rapidement ce vendredi le cinquième set de son duel face à Carlos Berlocq (3-6, 6-3, 6-1, 4-6, 6-1). Un pigeon y a laissé la vie. Tête de série n°20, le Biterrois aura fort à faire face à Kevin Anderson, tête de série n°15. Quant à Chardy, visiblement serein, il a passé sa journée de repos... sur les courts ! Lui qui a battu le géant John Isner au deuxième tour affrontera le Belge David Goffin pour une place en 8es. Chez les filles, Alizé Cornet a montré la voie des 8es à Kristina Mladenovic en battant Lucic-Baroni (4-6, 6-3, 7-5). 

dossier :

Gaël Monfils

A.Bo avec C.G