RMC Sport

Roland-Garros : Insubmersible Nadal !

Rafael Nadal

Rafael Nadal - -

Malgré un break de retard dans le 5e set, Rafael Nadal s’est qualifié pour la finale de Roland-Garros, après un combat de 4h37 contre Novak Djokovic (6-4, 3-6, 6-1, 6-7, 9-7). Titanesque, l’Espagnol va tenter, ce dimanche, de décrocher un 8e sacre sur la terre battue parisienne.

Rafael se cabre de bonheur, Toni exulte. D’un coup droit trop long, Novak Djokovic envoie le clan Nadal au 7e ciel, après 4h37 d’un combat épique (6-4, 3-6, 6-1, 6-7, 9-7). Nadal-Djokovic, la finale avant l’heure pour tout le monde. Le duel a tenu toutes ses promesses. Les a même dépassées. Pour la 8e fois de sa carrière, le Majorquin s’est qualifié pour la finale de Roland-Garros. Mais le septuple vainqueur du tournoi n’avait sans doute jamais dû aller puiser aussi loin dans ses ressources pour décrocher le fameux ticket. La « faute » à un Djokovic qui n’a pas usurpé sa réputation de combattant.

L’affaire aurait pourtant pu être pliée plus rapidement. Dominateur malgré la perte du 2e set, Nadal a eu l’occasion de terminer la partie dans la 4e manche, où il a eu par deux fois un break d’avance et a même servi pour le match. Mais le numéro un mondial s’est accroché à son rêve d’une première victoire aux Internationaux de France, synonyme de succès dans chacun des quatre tournois du Grand Chelem. Et après avoir arraché le tie-break, « Nole » a poussé Nadal dans un 5e set qui restera dans les annales.

Un dernier set d’1h22 !

Après 1h22 d’échanges à couper le souffle et de passings de génie, c’est finalement le « roi Rafa » qui s’impose 9-7, non sans avoir remonté un break de retard à 4-3. Le public du Central, écrasé par la chaleur, se lève et ovationne les deux champions, sans doute conscient d’avoir assisté à un match qui prend d’ores et déjà place dans la grande histoire de Roland-Garros.

Beau joueur, l’Espagnol demande au public d’applaudir son adversaire. « Bravo à Novak, qui est un très beau champion. Il va gagner ici à Roland-Garros un jour. Jouer Novak est toujours un combat énorme. Dans les moments importants il est toujours là, mais j’étais prêt pour le combat », assure Rafael Nadal, sourire aux lèvres après la rencontre. David Ferrer, adversaire de l’ancien numéro un mondial ce dimanche en finale, peut déjà trembler.

A lire aussi :

- Nadal-Djokovic, comme un faux-air de finale

- Toni Nadal : « C’est une victoire incroyable ! »

- Djokovic : « Je vais gagner »

Alexandre Alain