RMC Sport

Roland-Garros: la billetterie ouverte mais limitée, qui a droit aux billets?

Au lendemain des annonces du gouvernement sur la jauge à 35% pour l’accueil du public à Roland-Garros, la billetterie a ouvert ce lundi matin. Mais tout le monde n'y aura pas accès. Et des questions restent en suspens.

Il y aura bien du public admis à Roland-Garros. Mais dans une double limite de 1.000 spectateurs par court et d'un tiers de capacité des courts, a confirmé dimanche soir le ministre de l'Education et des Sports, Jean-Michel Blanquer. Les Internationaux de France ont déjà été décalés d'une semaine par les organisateurs (30 mai-13 juin). Dans le cadre du déconfinement progressif décidé par le gouvernement, "la jauge est celle de 35%" de la capacité des stades, "avec un maximum de 1000 personnes", "par court", a détaillé Jean-Michel Blanquer dimanche dans l'émission Stade 2 sur France 3.

>> Le sport face au coronavirus: les infos en direct

Priorité aux détenteurs de matchs annulés en 2020

Ces mesures actées, la billetterie a ouvert ses portes ce lundi matin à 10h. Enfin pas complètement. Elle n'est "exceptionnellement" réservée qu'à tous les acheteurs qui ont vu leurs billets annulés lors du dernier Roland-Garros, à l’automne 2020. Mercredi, elle sera ouverte aux licenciés de la FFT. Pour le grand public, la date d'une éventuelle vente pour les places restantes n’a pas encore été annoncée. "Les courts annexes 2 à 9 seront accessibles avec un billet court Philippe-Chatrier, indique le site officiel de Roland-Garros. Les courts annexes 10 à 14 seront accessibles avec un billet court Suzanne-Lenglen. Compte tenu des conditions sanitaires, aucun court annexe ne sera accessible avec l'achat d'un billet pour le court Simonne-Mathieu. Les places proposées à la vente au prix de la catégorie 2 seront positionnées en catégorie 1, en tribunes basses."

Une seule night session avec du public le 9 juin

Avec une limite de 1.000 spectateurs, la course aux billets, notamment pour le Court central Philipe-Chatrier, théâtre des plus belles affiches et des finales (15.000 places), le Suzanne-Lenglen (10.000) et le Simonne-Mathieu (5.000) s’annonce acharnée. Surtout que plusieurs points d’interrogation demeurent.

Ainsi le ministre n'a pas précisé si la jauge changerait, notamment pour les matchs, à partir du 9 juin. En effet, à cette date, dans les stades de France, "on passe à 65% avec un plafond à 5.000" personnes, "donc on va commencer à avoir des stades honorablement remplis", a-t-il indiqué. Concernant les night sessions, elles se disputeront à huis clos en raison du couvre-feu à 21h. Seule celle du 9 juin, avec un couvre-feu passé à 23h, accueillera du public.

ABr