RMC Sport

Roland-Garros : Wawrinka, "l’article de m…" et le journaliste viré

Stan Wawrinka était en colère

Stan Wawrinka était en colère - AFP

La mise en ligne d’un article concernant sa vie privée sur le site officiel de Roland-Garros, samedi, a mis hors de lui Stan Wawrinka, qui s’en est pris violemment à l’organisation. Le coup de gueule du Suisse a débouché ce dimanche sur le licenciement du rédacteur et la démission du relecteur.

Après Roger Federer et l’intrus du selfie, Stan Wawrinka a poussé un énorme coup de gueule ce dimanche après sa qualification pour le deuxième tour de Roland-Garros. Le Suisse n’a pas du tout apprécié la mise en ligne sur le site officiel du Grand Chelem parisien d’un article concernant sa vie personnelle et ses remous conjugaux. Et « Stan The Man » n’a pas ménagé l'organisation du tournoi, qui a subi la foudre suisse.

Si l'article a été retiré, un confrère anglo-saxon a sollicité une réaction du Suisse à l’issue de son match. Et il n’avait pas encore digéré : « C'est un article complètement stupide. C'est le site officiel d'un Grand Chelem, donc j'espère que le type qui a écrit l'article n'est pas un journaliste, et également que le type chargé de vérifier tous les articles sur le site ne travaille plus pour le tournoi, dégaine le n°9 mondial. Pour moi, sur le site d'un Grand Chelem, il ne devrait y avoir que des articles sur le tennis, c'est tout. J'ai vu l'article hier soir, j'ai dit à l'organisation du tournoi que je n'étais pas ravi et que ce n'était pas super de leur part de faire cet article de merde, c'est tout. Mais après, je suis là pour jouer au tennis, me concentrer sur mon jeu, je peux laisser cela de côté et voilà tout. »

Ysern : « On n’est pas infaillibles »

« À partir du moment où il y a des choses qui se passent dans ma vie privée c’est un peu normal que ça sorte aussi. Ça a quand même été assez calme en Suisse, poursuit le vainqueur de l’Open d’Australie 2014. Les choses ne sont pas allées beaucoup trop loin. Mais quand on lit un article comme cela a été le cas hier sur le site officiel, on peut se poser des questions : qui a écrit les articles ? Qui les vérifie ? Et à quoi ça sert d’écrire des choses comme ça ? Pour moi, c’est un torchon tout simplement. J’espère pour vous, qui êtes journalistes, que la personne qui a écrit ça n’est pas journaliste. » L'organisation de Roland Garros a décidé de réorganiser le site internet et de prendre des sanctions. Selon nos informations, l'auteur de l'article a été remercié, et l'éditeur en chef du site, chargé de publier les papiers, a proposé sa démission.

Le directeur du tournoi, Gilbert Ysern, a de son côté réagi face aux journalistes et invoqué une erreur humaine. Il a assuré que les consignes avaient été rappelées avec la plus grande fermeté : « Malheureusement, c’est une énorme organisation pour un tournoi comme celui-là. C’est une organisation humaine et nul n’est parfait. On aspire tous à l’excellence évidemment. A un moment, on peut passer à côté. Hier il y a effectivement un papier qui a été rédigé par un journaliste, qui n’était pas approprié, c’est le moins qu’on puisse dire. Et les personnes en charge de la relecture sont passées à travers. Les messages sont repassés avec encore beaucoup plus de fermeté et le niveau de vigilance sur la relecture des papiers évidemment. Aujourd’hui, il y a une foultitude de papiers qui sont écrits en permanence. Et c’est compliqué de tout contrôler mais il faut le faire. On a rattrapé l’erreur dès qu’on l’a pu. On a supprimé le papier immédiatement. On n’est pas infaillibles, on est obligés de le reconnaitre. »

CG à Roland-Garros